Désormais, elle ne laissera plus jamais personne juger de la profondeur de son lien avec cet âme. Il est bien trop puissant pour être banalisé par les paroles inconscientes d’individus ne l’ayant jamais expérimenté, peut-être mus par un processus de maintien de leur sphère d’influence. Se complaisant ainsi d’un certain pouvoir, d’une certaine puissance exercée sur autrui. Loin d’une malveillance délibérée, l’origine inconsciente de cette attitude s’apparente à la nécessité urgente de rallier le réseau social à leur cause. Ainsi, rien ne remet en cause leur système de croyances. Rien ne les remet en question. Et leur vision du monde continue d’exister. Mais, ont-ils vraiment une vision globale de ce Monde ?

L’énergie d’un couple n’appartient qu’aux deux individualités qui le composent. Il appartient à chacune des deux entités de maintenir l’énergie commune. Quoi qu’il arrive, peu importe ce qu’il se passe, personne d’autre que ces deux-là ne doit avoir le pouvoir de l’amoindrir. De la détériorer. A chaque problématique rencontrée, on se laisse aller à la confession avec autrui. Normal, non ? Même un(e) ami(e) pourrait ne pas saisir la nature du lien qui les unit. Et appliquer un avis extérieur ne ferait que déposséder le couple de sa propre puissance. Une personne extérieure, même bienveillante, ne verrait qu’à travers ses propres filtres. Ses propres peurs, son expérience quelquefois malheureuse en amour, même momentanée. Sa vision distorsionnée de l’homme ou de la femme. Rien à voir avec la réalité.

Au-delà de la bienveillance largement reconnue, force est de constater que peu de proches sont prêts à voir un individu évoluer. Ce serait prendre le risque qu’il puisse se détacher d’eux ou pire, les renverrait à leurs propres blessures. Se regarder soi-même, est ce qui terrifie le plus « l’homo cartesianus ».

Elle ne veut plus se sentir dépossédée de son pouvoir de création positive dans son union. Elle veut maintenant sentir qu’ils sont seuls à maîtriser les rênes de cette union sacrée. Entendre ces gens juger de son amour, s’autoriser à donner leur avis, retransmettre leurs paroles à d’autres est comme un viol à son encontre. Seul le conseil d’une personne positivement avisée, avec conscience et discernement, pourrait jouer en faveur de la résolution d’une épreuve.

En réalité, il faut bien l’admettre, peu de personnes sont sincèrement bienveillantes. Malgré les apparences et les sourires, les questions posées ne sont pas toujours la preuve d’une authentique empathie. Certaines ont l’art de faire parler, estimant toute la puissance d’une révélation intime. Mettant ainsi à tout moment en péril la qualité de l’énergie positive déployée dans l’union.

Désormais, elle prodiguera le plus merveilleux des conseils ; n’écouter que son cœur. Personne ne sera jamais meilleur conseiller que son propre coeur. Car elle sait trop bien que les conseilleurs sont rarement les payeurs. Elle ne donnera plus son pouvoir à quelqu’un d’extérieur à son couple. Elle sait que l’amour est fondamental, mais qu’il ne fait pas tout. Elle revêt alors son habit de lumière, et telle une funambule, se lance sur le fil de leur amour. Attentive à chaque détail qui pourrait les faire chavirer. Si fragile est la force qui les unit.

Alors qu’un nouvel accord est passé, elle peut aller en paix. Elle sait que toujours, le fil rouge qui les lie l’aidera à trouver les mots magiques qui transformera toutes leurs blessures.

Cet article est fortement inspiré par : 

La vie, les consultations d’hypnose thérapeutique, les âmes jumelles…

Photo : Queen Belili

Cet article intitulé : "Le rythme auquel bat mon cœur quand je suis près de toi" ( https://cecilericolleau.fr/2017/09/1286/) a été écrit par Queen Belili le 29 septembre 2017 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire