Je rêve de ce moment magique de plénitude co-créé avec toi. Je me sens bien dans ce temple qui est le mien, et dont je prends soin depuis si longtemps. Il est fait de joie, harmonie et d’apaisement. J’aime m’y retrouver. C’est un bonheur d’y pratiquer le Dolce Farniente.

Je rêve éveillée de cette jolie maison en bois non loin de l’eau. Son beau jardin rempli des fleurs que j’y ai plantées, choisies au gré de mes envies colorées, nous fait l’offrande de ses magnifiques fragrances. Le soir, je m’y retrouve pour contempler la façon dont elles ont éclos, ainsi que le tourbillon tranquille de la vie qu’elles attirent. Amusée, j’observe la danse des abeilles et papillons et, dans mon cœur, je ressens que tout est connecté.

Chaque jour je prends soin de cette terre en veillant à lui apporter l’air, l’eau et l’engrais qui lui sont nécessaires. Le potager que j’ai installé non loin n’a pas à rougir de honte. Inutile qu’il soit immense pour nous donner le bonheur d’une nourriture saine et vivante. L’élégance de ses goûts me rassasie et me donne envie de les déguster de toutes formes.

Je fais ce qu’il me plaît. Il est évident que j’ai trouvé mon soleil et que je sais désormais le faire briller chaque jour. Je suis devenue magicienne. Une magicienne de lumière. J’ai appris à transcender chaque zone d’ombre car je sais que mes pensées ne deviennent réelles que lorsque j’y crois. J’assume la bienveillance émanant de mon cœur et je l’annonce dès l’entrée de mon temple. Ainsi, toute âme désirant en franchir le seuil le fait en conscience.

J’ai appris que la puissance du cœur peut mettre mal à l’aise. Elle déroute par son honnêteté emplie de clairvoyance. Quelque fois turbulente, parfois sereine, elle met en lumière les liens profonds. Ceux que je veux vivre, car je donne sans compter. Et c’est naturellement que tu m’accompagnes dans cette vie.

Magicien de lumière toi aussi, tu as réussi à ouvrir ton cœur bien souvent malmené par des relations inconscientes qui t’ont abîmé. Tu as su te défaire de tes blessures pour avancer en confiance et t’offrir à la vie. Tu as cette maturité affective qui te fait saisir les nuances du sentiment amoureux. Tu sais distinguer la palette des émotions ; celles empruntent de blessures et d’influences d’autrui et celles émanant de ton cœur conscient. Tu as appris à observer et discerner leur langage et tu ne te laisses plus berner par des illusions sans lendemain nourries par l’ego. Tu sais aussi bien que moi que l’amour profond, lorsqu’il est là, ne procure pas la même intensité émotionnelle chaque jour. Et tu sais le reconnaître. Car tu as appris que l’amour se travaille et qu’il y a des rendez-vous propices pour ça.

Il t’est évident que pour être bien avec moi, il a fallu que tu apprennes à t’aimer et te faire confiance. Tu admires mon élégance et mon courage sans vouloir me posséder. Bien sûr, tu es conscient du désir que je peux provoquer chez d’autres hommes car mes anciens amants se rappellent à moi encore aujourd’hui, enivrés du souvenir des nuits passées ensembles. Cependant, j’ai l’élégance de passer ce sujet sous silence car mon ego ne ressent pas le besoin de s’en vanter. Certaines rencontres gagnent à être vécu à l’abri des paroles et regards, même si elles m’ont toutes donné l’opportunité d’apprendre à connaître les attentes profondes, les peurs et les doutes masculins. Je ne te compares à aucun autre ni te fais l’offense de t’y confronter. Et tu fais de même avec moi. Car nous avons tous les deux énormément de respect pour l’amour.

Ô magicien de lumière, tu sens que de ces expériences est né ma capacité à te comprendre et à respecter ton espace. Tu ressens ma profonde compréhension de l’énergie masculine et ma complémentarité avec toi. Tu n’as aucun doute pour mon amour pour toi car tu sais que je n’en vis qu’un à la fois, et pour longtemps. Je n’ai pas l’insouciance de me laisser aller partout où le vent me porte. Ca n’est pas le vent qui me porte, c’est mon cœur.

Ô magicien de lumière, tu sais comme il est impossible d’être, malgré l’amour, en accord toujours. Tu sais combien les vagues émotionnelles de chacun peuvent faire maintes fois chavirer le navire. Mais tu as la sagesse et la clairvoyance de sentir qu’il est toujours possible de ramener l’énergie positive que nous avons su créer ensemble. Aussi bien que moi, tu sais que nous en sommes les créateurs et qu’il nous appartient de la maintenir. Car l’amour est un tel mystère qu’il ne se suffit pas à lui-même et nécessite que l’on en prenne soin.

Ô magicien de lumière, tu n’as pas besoin de me quitter ou mettre de la distance entre nous pour vérifier mon amour pour toi. Tu sais que cela me mettrait dans une position déséquilibrée. Même avec tout l’amour du monde, je ne saurai comment te rattraper. Tu n’es plus en proie aux illusions de ton ego qui demande à valider ton pouvoir de séduction. Comme moi, tu as besoin de ressentir l’amour et tu sais maintenant que tu n’as pas à succomber aux charmes des femmes qui te plaisent. Tu sais accéder à ta propre complétude et te remplir du bénéfice des interactions positives et saines que tu sais créer dans ta vie.

Tu sais que tu peux te refuser à moi si tu es sûr que ton cœur ne me ressent plus, et que jamais je ne m’imposerai, jamais je ne m’inviterai en ton temple sans que tu ne m’y aies invitée.

Tu as conscience que tu ne retrouveras pas de sitôt cette complicité et cette connivence qui s’est créée entre nous. Qu’il est rare de ressentir cela dans une vie et qu’elles sont le terreau de l’amour. Mais désormais, tu sais le reconnaître et le valoriser. Car c’est de cette complicité que naît l’érotisme que nous créons tous deux. Nous savons que l’acte sexuel en soi ne peut être considéré comme le baromètre de notre couple. Car le désir est fonction des moments de la vie de chacun. Mais tu as appris à repérer tous les signaux de l’acte amoureux. Et tu te laisses volontiers accueillir contre mon corps et dans mes bras pour un moment rempli de tendresse. Tu sais recevoir et dire en retour ces paroles et gestes doux destinés à apaiser les zones d’ombre et heures de doutes.

Tu entrevois le moment où je me sens submergée par ces émotions négatives que tu as la sagesse de ne pas prendre pour et contre toi. Tu comprends que cet état est passager et tu ne fuis pas en attendant qu’il passe. Tu restes auprès de moi et tu m’accueilles en toi. Tu me serres dans tes bras et tu écoutes mes paroles en sachant que je n’attends pas que tu trouves la solution à mon brouillard. Tu sais que j’ai juste besoin d’être apaisée. Que te savoir là, tout contre moi, me déversant ta douceur et tes caresses sans jugement me suffit.

Car tu sais le courage qu’il faut pour entreprendre de créer sa vie de femme dans une société basée sur des valeurs qui la dénient. Tu sais combien il est compliqué pour elle de faire valoir sa créativité et sa puissance dans un monde patriarcal. Comme je sais que ce même monde ne t’autorise pas, toi le magicien, à te montrer vulnérable et plein de larmes. Qu’il est difficile pour toi d’accéder à ton espace intérieur pour aller à la rencontre de ton âme sans passer pour un faible.

Tu me soutiens dans mes entreprises, tu m’inspires et me conseilles parfois en me laissant simplement faire. Tu as certainement plus d’expérience que moi car on t’a éduqué pour être sur le devant de la scène. Alors que moi, j’ai tout à apprendre à ce jeu. Mais tu ne me juges pas, tu ne te moques pas. Tu endosses maintenant le rôle que j’ai longtemps tenu et que je connais par cœur. L’adage « Derrière tout grand homme, il y a une grande femme » peut désormais être inversé : « Derrière toute grande femme, se trouve un grand homme ».

Tu prends conscience que rester dans l’ombre n’enlève rien à l’importance fondamentale d’une personne. Et tu sais l’importance que tu as dans ma vie car tu apprends à reconnaître que de ton engagement dépend une partie de mon succès. Tu as l’élégance de prendre des décisions mûrement ressenties dans ton cœur afin d’éviter les doutes, sources d’instabilité pour nous. Tu prends pleinement conscience de ta puissance et de ses limites. Au plus profond de toi, tu ressens l’énergie que je t’apporte et qui te motive dans la réalisation de ce que tu entreprends. Tu le reconnais et tu as l’élégance de l’exprimer. Tu sais néanmoins maintenir l’énergie qui t’est propre dans un espace qui l’est tout autant. Depuis longtemps tu en prends soin, car tu as compris qu’elle est la clé du maintien de la qualité de notre union. Tu te responsabilises ainsi de ta capacité à m’accueillir telle la Déesse que je suis. De la même façon que je me responsabilise du maintien de ma belle énergie afin d’être en capacité d’accueillir ta puissance d’homme.

Je te redonne ton sexe et ta puissance que tu sais maintenant utiliser pour protéger la femme et le vivant. Tu as compris que tu n’a nul besoin d’écraser l’énergie féminine pour maintenir ta belle puissance d’homme que j’honore.

Je m’approprie complètement ma sensualité féminine pour mieux t’accueillir. C’est une sensualité profonde et ancrée en moi qui n’a rien d’une entreprise de manipulation à ton égard. Je ne joue pas à tester mon pouvoir de séduction car je sais que l’amour se situe à un autre niveau. Je me sais capable de séduire, cependant, j’ai appris qu’il s’agit d’un plaisir éphémère pouvant s’avérer dangereux.

Nous n’avons pas peur de perdre notre liberté dans cette union car nous savons qu’elle nous grandit individuellement. Une énergie qui élève les âmes ne peut être une prison. Nos auras se nourrissent mutuellement. Cependant, nous regardons dans des directions qui nous sont propres.

Je sais qu’il existe un but beaucoup plus grand à élever le lien qui nous unit, source d’un plaisir bien plus puissant, bien plus magique et sublime, et qui s’inscrit au plus profond de chacun.

De cela nous sommes conscients, et nous savons que jusqu’à la fin, jamais il ne faudra nous endormir. Si ce n’est, le jour venu, dans les bras l’un de l’autre lorsque notre retour à la source aura sonné.

Jusqu’à ce jour, nous dansons, dansons, dansons ensemble la danse de l’âme.

La danse de l’amour inconditionnel.

 

Cet article est fortement inspiré par : 

Des rêves éveillés avec Akhenaton…

Photo : Ludovic Florent

 

Cet article intitulé : "Magicienne de lumière" ( https://cecilericolleau.fr/2017/06/magicienne-de-lumiere/) a été écrit par Queen Belili le 8 juin 2017 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Cet article a 2 commentaires

  1. Arrabal

    Bonjour Queen Belili,

    Lire ce texte au petit matin du 9 juin m’a émue tant c’est beau et vrai!
    Splendide. Merci à toi et à l’inspiration qui t’a guidée.
    Puissent les femmes et les hommes déposer enfin les armes.
    Il est temps d’Etre. Merci
    Elisabeth

    1. Queen Belili

      Merci Elisabeth. Savoir que ces textes touchent me rend très heureuse !

Laisser un commentaire