Il est des êtres qui restent confus quant à la signification du mot AMOUR. Ils ne savent quels sentiments, ressentis et actes lui associer, se retrouvant souvent éloignés de la réalité. Perdus dans les méandres de leur cœur, ces êtres cherchent l’accès à quelque chose dont ils n’ont pas encore déterminé le profil. Un flou artistique !

En réalité, l’amour correspond à toute une gamme de modes relationnels allant du plus bas au plus haut. Au niveau le plus bas, il s’agit uniquement d’une attirance sexuelle, physiologique. Beaucoup d’entre nous restent bloqués à ce stade, avec l’idée que l’acte sexuel est un acte d’amour à lui seul. Le sentiment amoureux apparaît souvent. Ils y associent des croyances liées aux conditionnements issus de notre éducation et notre culture ; pour qu’un couple marche, il faut que ça se « passe bien » au lit, que la femme donne satisfaction aux fantasmes érotiques de l’homme, qu’elle fasse preuve d’une pratique sexuelle libérée, qu’être un bon amant passe par une pratique « pornographique » de la sexualité, qu’un homme a plus de besoins « physiques » qu’une femme, etc. 

Mais, la difficulté de l’ « amour » physique, c’est qu’il ne dure jamais. Il serait bien fou de penser qu’il peut à lui seul générer des émotions d’amour plus raffinées par la suite.

Le niveau le plus haut de l’amour se ressent en mûrissant. Il se situe au-dessus de l’attirance sexuelle. Cela nécessite d’avoir développé une richesse intérieure. La sexualité peut se développer et devenir amour. Cependant c’est une possibilité, non une assurance. Pour que la sexualité devienne amour il faut être conscient et vigilant. Savoir se rendre vulnérable en confiance.

Le degré auquel vous êtes prêt à être blessé, ne voulant pas être blessé mais prêt à l’être, est le degré auquel vous êtes prêt à aimer, être aimé et être enseigné par l’amour

Nadine Delhaye

Quand, face à notre partenaire, notre amour ne demande rien en retour, que le simple fait de donner procure la joie du don, c’est que nous ne sommes pas dans l’attente ni le besoin de nous combler par lui. Nous sommes un être unique, responsable de notre propre complétude en face d’un autre être qui se charge d’accéder à la sienne. Il s’agit d’amour véritable ; profond et inconditionnel.

Lorsque nous découvrons l’amour qui dépasse la sexualité (sans l’exclure !), c’est que nous sommes capables de valoriser l’individualité unique de l’autre. Ne plus avoir peur de notre solitude et de celle de l’autre. Nous accueillons sa puissance sans en avoir peur, nous accueillons l’autre en notre cœur. A ce moment précis, nous comprenons alors que notre partenaire est la plupart du temps un miroir de notre être. Il nous renvoie nos parts d’ombre et valorise notre lumière. Vivre cet amour permet de s’élever grâce à l’ouverture de conscience que notre partenaire provoque en nous. Certes, se retrouver en zone d’inconfort n’est pas de tout repos, mais le bénéfice est grand pour chacun. Cela permet d’accéder individuellement à sa propre complétude grâce au développement de l’amour de soi-même.

L’amour véritable est inconditionnel. Il nous transporte de plus en plus haut car il est fondé sur la liberté et non sur l’attente et le besoin. Il est généré par autre chose que la pulsion physique et la dépendance psychosomatique liée à nos blessures. C’est l’expérience de la compassion.

Aimer passe d’abord par l’amour de soi. Il s’agit d’accepter son propre pouvoir, de balayer ses peurs et hésitations sans jugement. Rester souple et savoir s’abandonner. La vie est un mystère à vivre. Ayez confiance en l’amour !

Il faut y croire un peu, y’a bien des fleurs qui poussent dans le sable !

Grand corps malade – Mental

Cet article est fortement inspiré par : 

Mes lectures personnelles, les ouvrages d’enseignement Zen d’Osho Rajneesh…

Photo : Benoît Mortreux

 

Cet article intitulé : "Moi, il ne faut pas trop m’aimer sinon je panique !" ( https://cecilericolleau.fr/2017/04/moi-il-ne-faut-pas-trop-maimer-sinon-je-panique/) a été écrit par Queen Belili le 26 avril 2017 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire