Bienvenus aux êtres profonds et bienveillants que nous affectionnons tant !

Vous savez, ceux qui ont cette intelligence du cœur et cette subtilité intellectuelle de comprendre que ce qui se joue en chacun de nous, particulièrement en ce moment, alors que nous sommes trop souvent mus par ce trop plein émotionnel qui, en fait, n’est pas notre moi authentique mais plus une expression de notre moi égoïque. Ceux qui peuvent comprendre un mouvement de colère en sachant l’apaiser ou bien un passage à vide en nous enjoignant d’aller à la rencontre de notre âme sans nous juger hâtivement. Une mutation est en marche.

Devenons observateurs de notre monde. Il est en pleine mutation !

Concrètement, par quoi passons nous ? Assurément la sensation de ne plus ressentir, ou difficilement, ces valeurs de vie qui nous ramènent à notre essence. Les puissants changements électromagnétiques terrestres actuels nous font vivre des variations émotionnelles qui nous dépassent. Elles s’inscrivent dans notre réalité de telle sorte que nous nous sentons submergés par trop de déconvenues que nous ne semblons pas maîtriser. D’un seul coup, une cascade d’événements pouvant être vécus comme désagréables dans nos vies nous donnent la sensation de revenir en arrière. Mais leur existence pourrait bien nous être utile à quelque chose. Bien entendu, chacun de nous peut y donner l’interprétation qu’il souhaite. A chacun son libre arbitre. Cependant, ayons conscience que notre mental a tendance à nous jouer de mauvais tours, notamment ceux de nous maintenir dans une réalité illusoire. L’esprit étant ainsi fait que tout ce qu’il croit finit toujours par se réaliser. De là, la nécessité que nous avons d’apprendre à le solliciter de la bonne manière.

Le mental cherche constamment non seulement de quoi réfléchir, mais de quoi alimenter son identité, son sentiment de soi. C’est ainsi que l’ego naît et se recrée continuellement…En pensant ou en vous référant à vous-même, par l’emploi du « je », vous désignez habituellement « moi et mon histoire ». C’est le « je » de vos préférences et de vos aversions, de vos peurs et de vos désirs, le « je » qui n’est jamais longtemps satisfait. Ce sentiment d’identité, construit par le mental et conditionné par le passé, cherche à s’accomplir dans l’avenir. Voyez-vous combien ce « je » est fugace, une formation temporaire semblable à celle des vagues à la surface de l’eau ? Qui voit cela ? Qui est attentif au caractère fugace de votre forme physique et psychologique ? C’est le « je » profond, qui n’a rien à voir avec le passé ou l’avenir.

Aujourd’hui, les vieux schémas de fonctionnement et de comportement se révèlent dans toute leur puissance. Nos vieux démons se réveillent alors que nous les croyions à jamais endormis. Mais endormis ne signifie pas disparus ! Après plusieurs mois durant lesquels il nous semblait avoir pris conscience de nos « blessures » du passé et entrepris de les soigner, voici que le nouveau film de notre vie fait apparaître des images connues. Une inconfortable impression de déjà vu ! Cela peut faire naître le doute en nous. Le doute, la peur et une certaine angoisse. Aussi, prendre la pleine mesure de ce qui se joue actuellement peut certainement nous aider à ne pas nous laisser envahir par la sensation de ne pas arriver à se sortir d’un scénario oh combien familier par le passé.

Regardons plutôt cette remontée émotionnelle comme la meilleure façon d’identifier les modes de fonctionnements et croyances dont il nous faut nous défaire pour intégrer harmonieusement ce nouveau monde. Désormais, toutes les informations scientifiques récemment divulguées concernant la neuroscience, la physique quantique et l’épi génétique, concordent à mettre en évidence le lien corps-esprit-terre. Nous savons que nous sommes tous interconnectés et que l’esprit est un puissant créateur de notre réalité individuelle et commune sur Terre. Cependant, il nous reste encore bien des informations à intégrer afin de progresser dans notre évolution humaine. La bonne nouvelle, c’est que de tout temps, l’homme a du éveiller sa conscience afin d’assurer sa survie ainsi que celle des autres espèces. Ne pas négliger l’étape que nous vivons, nous est crucial.

Lorsque chaque pensée absorbe votre attention, c’est que vous vous identifiez à la voix dans votre tête. La pensée devient alors investie d’un sentiment de soi. C’est l’ego, c’est-à-dire un « soi » créé par le mental. Ce soi de construction mentale se sent incomplet et précaire. C’est pourquoi la peur et le désir sont ses émotions et ses forces motivantes et prédominantes…

Alors, comment passer cette étape avec succès ?

Tout d’abord, en arrêtant de nous focaliser sur les pensées négatives ou perturbatrices. Il nous faut intégrer qu’elles arrivent comme elles peuvent repartir, au gré des personnes et des lieux dont nous croisons le chemin. Croire aux pensées c’est leur donner vie. Or, dès que nous expérimentons ce processus, nous comprenons l’importance d’apprendre à générer en nous des pensées plus positives. Et chacun a le pouvoir non seulement de les créer en son esprit mais aussi de les laisser partir sans s’y attacher. Autant donc en créer de belles ! Pour cela, il suffit juste de se connecter au cœur. Lui seul sait nous mettre en contact avec ce qui est bénéfique pour le vivant. Rien de sert de savoir en quoi ça l’est (c’est le but du mental), car à tout vouloir comprendre intellectuellement, cela a pour conséquence de nous freiner inutilement dans notre évolution. Non obstant, comme il n’est pas non plus question de faire n’importe quoi et de partir dans tous le sens (perte de temps), se connecter à notre cœur a ceci d’intéressant que cela nous permet de valider que chacun de nos choix est bien en accord avec notre être profond.

Les pensées ne sont pas la réalité sauf si nous leur donnons du crédit et finissons par y croire. Les sensations désagréables peuvent donc être transformées en nous. Et il est important que nous prenions conscience de ce pouvoir que nous avons tous. Responsabilisons nous de nos pensées ! Car elles ont un impact sur notre entourage et notre vie.

La structure même du soi égoïque comporte un besoin d’opposition, de résistance et d’exclusion destiné à maintenir le sentiment de séparation dont dépend sa survie. C’est donc « moi » contre « l’autre », « nous » contre « eux ». L’ego a besoin d’un conflit avec quelque chose ou quelqu’un. Cela explique pourquoi on cherche la paix, la joie et l’amour sans pouvoir les tolérer très longtemps. On prétend vouloir le bonheur, mais on est accroché au malheur. En définitive, votre malheur ne vient pas de votre condition de vie, mais du conditionnement de votre esprit…

Si vous vous fixez des buts égoïques afin de vous libérer, de vous améliorer ou d’accroître votre sentiment d’importance, même si vous les atteignez, ils ne vous satisferont pas.

Puis, il nous faut nous rendre compte que nos paroles sont le prolongement de nos pensées. Apprenons donc à les soigner. Soyons attentifs à ce que nous disons. Apprenons à exprimer nos émotions après les avoir transformées en nous, sans qu’il y ait aucun regret à l’avoir fait. Car toute parole génère elle-même une pensée qui peut persister longtemps dans la tête de nos interlocuteurs. La parole est une énergie, et chaque son émet une vibration. Elles sont donc plus puissantes que nous ne l’imaginons.

La plupart des interactions humaines se limitent à l’échange verbal – le domaine de la pensée. Il est essentiel d’apporter du calme, surtout dans vos relations intimes. Aucune relation ne peut s’épanouir sans le sentiment d’ampleur qui accompagne le calme. Méditez, ou passer du temps ensemble en silence dans la nature… Coulez-vous dans votre calme commun… Il suffit juste d’être réceptif au calme déjà présent, mais généralement couvert par le bruit mental. Sans ce calme spacieux, la relation sera dominée par le mental et aisément envahie par les problèmes et les conflits. Le calme, lui, peut tout contenir

Enfin, il nous faut apprendre à accueillir nos dysfonctionnements egoïques sans jugement. Cela nous permet de mieux nous en défaire. Regardons les événements actuels de nos vies comme la conséquence de modes de réactions erronées de notre part. Nous ne pouvons plus continuer d’agir et de penser comme avant ; sans les avoir transformer dans le respect du vivant. Défaisons-nous de ces schémas car ils nous limitent et en arrivent à bloquer toute création de vie positive. Ne plus réagir dans la colère, le désir, la peur, ou toute autre émotion négative générée par des blessures du passé devient une évidence. Parce qu’aujourd’hui, les conséquences de nos réactions se font ressentir de façon plus rapide qu’auparavant. Il semblerait que chacun deviennent plus sensible aux pensées de son interlocuteur. Charge à nous d’observer l’importance de la qualité de notre état émotionnel ainsi que des lieux dans lesquels nous évoluons afin d’améliorer la qualité des interactions de notre vie. Nous sommes des êtres électromagnétiques, émetteurs-récepteurs de fréquences vibratoires. Apprenons à augmenter et maintenir la qualité de notre taux vibratoire.

Vivez-vous des drames fréquents et répétitifs dans vos relations intimes ? Des désagréments relativement insignifiants déclenchent-ils souvent des discussions violentes et une douleur émotionnelle ? Cela repose sur les schémas égoïques de base, soit le besoin d’avoir raison et, bien sûr, de donner tort à l’autre. En somme, sur l’identification à des positions mentales. Il y a aussi le besoin de l’ego d’être en conflit périodique avec une chose ou une personne afin de renforcer son sentiment de séparation en « moi » et « l’autre », condition essentielle à sa survie. S’y ajoute l’accumulation de la douleur émotionnelle antérieure que vous portez, comme tout être humain, celle de votre passé personnel et de la douleur collective de l’humanité, fort ancienne…

Maintenons notre lumière, apprenons à briller afin de faire briller ceux qui nous entourent. Il nous appartient d’apaiser notre esprit en le libérant des schémas mentaux dominés par le « moi égoïque» et de prendre l’habitude de nous connecter à notre cœur, l’accès à notre « moi profond ». Sans cette liberté, nous risquons de nous sentir perdus dans les méandres de notre mental, égarés par les signaux illusoires de nos ressentis. Regardons ce qui se joue aujourd’hui dans notre vie comme une opportunité de comprendre l’intérêt de nous détacher des schémas mentaux et de transcender la pensée. La qualité de nos interactions et notre rapport au monde ne s’en portera que mieux. Donnons-nous enfin la possibilité de nous relier à notre être authentique et de renforcer les bases de notre « édifice », et ainsi accueillir la mutation humaine qui se joue actuellement.

Cet article est fortement inspiré par : 

Mes observations sociétales, les discussions avec mes amis et la lecture du livre « L’art du calme intérieur » – édit. J’ai Lu

d’Eckart Tolle

Enseignant spirituel et auteur, Eckhart Tolle a connu à l’âge de vingt-neuf ans une transformation intérieure qui a radicalement modifié le cours de sa vie. Il raconte cet éveil dans un livre au retentissement planétaire, Le pouvoir du moment présent.

Cet article intitulé : "La prochaine étape de l’évolution humaine, par Eckhart Tolle" ( https://cecilericolleau.fr/2017/04/la-prochaine-etape-de-levolution-humaine-par-eckhart-tolle/) a été écrit par Queen Belili le 11 avril 2017 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire