Pourquoi l’amour semble si compliqué pour les êtres de nos jours ? Aurions-nous peur d’ouvrir notre coeur à l’autre, aux autres ? Certainement !

C’est en tout cas ce qui ressort de la majorité des attitudes humaines actuellement en Occident. Les valeurs attribuées au féminin et au masculin ne sont en réalité par si égales qu’on veut bien nous le faire croire. Même si en théorie on nous bassine depuis le siècle dernier sur l’égalité homme femme, il n’en demeure pas moins que l’intellect et la compétition sont les guides de tous les préceptes de développement collectifs. Ce sont des valeurs qui sont plus associées à l’homme. L’émotion et la créativité étant liées à la femme. Cependant, pour réussir dans ce monde, on nous a dit qu’il valait mieux travailler avec son mental et dans la concurrence avec les autres. Et les femmes ont aussi du faire preuve de ces aptitudes pour évoluer en société et dans le monde de l’entreprise.

Nous avons donc appris à fonctionner sur l’idée d’une uniformisation des sexes. En d’autres termes, la femme est l’égale de l’homme donc, pour avoir une place sociale valorisante, elle doit fonctionner avec des valeurs masculines. Ça revient à dire que la femme est un homme comme les autres ! Ça ne vous semble pas hallucinant, que dis-je, schizophrène comme mode de pensée ? Nier sa différence sexuelle est la première des violences faites aux femmes !

Ce modèle de fonctionnement aura marqué un type de relation entre l’homme et la femme jusqu’à aujourd’hui. Basé sur des valeurs matérielles, économiques et de représentation sociale calées sur le mental, l’interaction entre eux a du mal à s’équilibrer. Ils ont donc du mal à se retrouver. Et certains hommes semblent perdus dans leur identité masculine préférant parfois des relations de consommation sexuelle afin de ne pas avoir à gérer la complexité d’un lien profond nécessaire entre deux êtres qui s’aiment.

Ainsi, la solution ne serait-elle pas de réintégrer les valeurs du féminin chez l’homme et la femme ? Redonner ses lettres de noblesse à ces valeurs permettrait de développer des attitudes et comportements qui nous font aller au-delà des violences et conflits. Développer l’empathie, la douceur, la tolérance, l’écoute, la créativité, la collaboration, la protection, la patience, le fait d’être inspirant, apaisant, sensuel, est nécessaire à la survie du vivant. Ce sont ces valeurs qui nous permettent de nous adapter à tous les changements. La survie de l’être humain a toujours dépendu entièrement de sa capacité d’entraide et de solidarité.

Chacun a donc intérêt à travailler, individuellement et de façon équilibrée, avec les pôles féminin et masculin. Le résultat étant que, quelque soit notre sexe, nous développions une harmonie qui nous est propre. Ainsi, notre alter ego dans le couple qui nous correspond aujourd’hui, sera donc complémentaire dans la répartition de ses pôles féminin et masculin.  Selon Paule Salomon, philosophe et thérapeute*, le couple d’aujourd’hui est appelé à être « androgyne » pour aller vers plus de solidarité et d’autonomie dans la relation.

Dans le couple, les deux partenaires sont autorisés à se maintenir, non pas à un seul pôle, mais aux deux en même temps : les femmes doivent expérimenter leur force et les hommes leur sensibilité. Il revient donc à chacun de réconcilier les deux figures de son couple intérieur

Voici donc la nouvelle orientation à prendre pour vivre sa vie de couple ! Et ça représente un véritable apprentissage au quotidien. Concrètement, sur le terrain, ça amène les hommes à découvrir qu’il y a d’autres jeux que ceux du pouvoir et qu’ils peuvent être forts, courageux ET vulnérables. Développer leur part féminine et l’associer à leur pôle masculin peut les amener à exercer dans des secteurs comme l’humanitaire, l’écologie ou l’art. Leur accomplissement personnel ne passe plus désormais uniquement par leur réussite sociale mais par la réalisation de projets impliquants la protection du vivant et la solidarité.

Les femmes, quant à elles, se recentrent fortement sur la notion de loisirs et de bien-être personnel. Elles réintroduise la notion du plaisir de créer des relations et de profiter de leurs bénéfices aux acquis professionnels et sociaux qu’elles ont conquis. Elles développent plus de confiance dans leur façon d’émettre leur opinion et d’accueillir celle de l’autre. Ce qui leur ouvre la voie vers l’appréciation du bonheur de vivre.

Bienvenue dans la nouvelle ère où le couple nous fait grandir ! Car grâce à lui, nous apprenons à être de plus en plus complet intérieurement.

 

Cet article est fortement inspiré :

de *Paule Salomon, philosophe et thérapeute, formée aux principales techniques de psychothérapie, enseigne le développement personnel selon une approche aussi libre que singulière qu’elle enrichit depuis plus de vingt ans de son expérience et de sa recherche spirituelle. Pour elle la crise d’identité qui affecte hommes et femmes est le plus puissant levier de changement intérieur dont la société ait jamais disposé. Elle a publié aux éditions Albin Michel de nombreux ouvrages dont « La femme solaire », « La sainte folie du couple », « La brûlante lumière de l’amour » et « Les hommes se transforment ».

Photo : Benoît Mortreux

 

Cet article intitulé : "Est-ce devenu compliqué d’aimer ?" ( https://cecilericolleau.fr/2016/09/est-ce-devenu-complique-daimer/) a été écrit par Queen Belili le 28 septembre 2016 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire