Que ce lien soit incompréhensible pour les individus uniquement connectés à leur cerveau gauche, dont la conscience est limitée à la perception illusoire de 3ème et 4ème dimension, ne signifie pas qu’il ne soit pas. Dans ce lien d’âmes si particulier et complexe que sont les Flammes Jumelles, l’interprétation de l’entourage est limitant. Il se révèle soit incapable de saisir toute la subtilité du lien qui unit ces deux moitiés, ou indésireux de le favoriser, bien trop envahi par l’envie et la jalousie. Le problème avec les célibataires, c’est qu’ils voudraient que tout le monde le soit. Le problème avec les couples « classiques », c’est qu’ils voudraient que tous les autres fonctionnent sur le même modèle émotionnel.

Pour ces personnes-là, le jugement est unanime ; l’une des deux âmes est encore « amoureux » ou « pas guéri » de la relation, alors que l’autre, exprimant « officiellement » son absence de sentiment amoureux, est forcément « manipulé ». Ce qui ne fait que renforcer les peurs de chacun du binôme. L’un continue de fuir par peur d’être possédé et envahi, quand l’autre est poussé dans la colère ressentie par manque de loyauté.

Les conseils vont bon train de part et d’autre de l’entourage des deux âmes. Comme il est bien difficile d’expliquer aux personnes qui n’ont jamais expérimenté ce lien ce qui en réalité se passe entre elles deux. Quelque chose d’inexplicable qui les dépasse, une expérience indicible. C’est comme parler une langue que personne ou peu comprennent. L’une des deux âmes a conscience qu’il s’agit d’une belle langue, d’une subtilité élégante agrémentée de mille nuances, bien que parfois difficile à maîtriser. Comparable à un grand vin, elle s’avère d’une grande complexité sensorielle bâtie autour d’un axe puissamment construit. Jamais son évolution ne s’arrête, chaque étape franchie annonçant un printemps encore plus fleuri que le précédent après l’hiver désolant. Cependant, pour apprécier toute la richesse d’un grand vin, il faut s’être entrainé à déguster des vins plus bruts, communs et superficiels. Le développement sensoriel et les connections cérébrales ne faisant que se multiplier dans l’évolution expérimentale. Le plaisir s’intensifie d’autant plus. Mais si l’on reste bloqué à un palier, le risque est de ne jamais accéder au jardin d’Eden qui nous attend.

L’autre âme quant à elle, ressent inconsciemment que ce lien est plus puissant que ceux qu’elle a déjà expérimenté, sans pour autant arriver à le qualifier. Les mots, l’introspection sont moins évidents pour cette polarité d’âme. Alors, par facilité et peur de cette intensité à la fois lumineuse et provocante, elle préfère se laisser happer par la superficialité de la vie. Elle ne sait pas encore que le modèle de ce couple n’est pas le romantisme. Certains membres de l’entourage de cette polarité sont particulièrement source d’influences négatives pour l’association de ces âmes. Assurant officiellement de leur sympathie envers l’autre polarité auprès de sa moitié, en réalité ils s’avèrent peu empathiques voire malveillants envers elle. Cette âme, si affectivement dépendante des relations sociales, se révèle naïve de ce que son entourage fait subir à son binôme. Cette dernière, pour se protéger, n’aura d’autre choix que de « couper » tout contact avec ces personnes, voire même avec son binôme, l’énergie négative étant trop présente. L’entourage se conforte dans des schémas obsolètes et possessifs, influençant de manière notable l’une des deux âmes, ou les deux.

L’étape de séparation est un passage important pour le binôme. Il permet à chacun de révéler et transformer sa propre part d’ombre accentuée dans cette situation. Le challenge est d’arriver à développer le discernement vis à vis des influences extérieure, favoriser la confiance en soi et de se détacher d’une appartenance aux valeurs et croyances véhiculé par un groupe social.

Chez l’une des deux âmes, cela se traduira par l’expérience de la solitude et le retour en son centre pour apprendre à ouvrir et se connecter à son cœur. Il s’agira d’apprendre à se défaire de son masque social et de cesser de donner son pouvoir aux autres en apprenant à s’aimer et à faire confiance à son intuition. Tous les outils et activités égotiques diminueront jusqu’à parfois disparaître. Il est question d’enracinement (chakra de base) et d’engagement dans l’amour et sur son chemin de vie. Son challenge réside dans l’acquisition d’un positionnement clair face à toute chose, la conscience de la différence de la nature des liens relationnels et la valorisation des liens profonds. Cette âme apprendra que de la profondeur naît la joie, la puissance et la bienveillance inconditionnelles, et elle n’en aura plus peur.

Chez l’autre, ce sera l’occasion d’expérimenter la concrétisation de son chemin de vie sans son binôme en apprenant à solliciter ses propres ressources et de l’aide à l’extérieur. Ainsi, cette âme apprendra que des événements et rencontres positives peuvent émerger en dehors de toute maîtrise. Que la patience et la foi sont le terreau du magnifique jardin d’Eden qui les attend. Elle ouvrira la cage de son enfant intérieur et jouera plus souvent avec lui. Désormais, elle parlera en son nom. Elle comprendra que les réactions de rejet de son binôme ne sont qu’une illusion projetée de ses blessures et n’en fera plus cas. Elle développera son don de clairvoyance (chakra du 3ème œil) et laissera son binôme expérimenter son challenge par lui-même sans sa présence. Elle entreprendra de faire le travail qui lui revient, car la conscience qu’elle a de la nature de ce lien ne signifie pas pour autant qu’elle ait accompli toute l’initiation qui la concerne.

De ces deux âmes, nous pouvons dire que l’expérience commune qu’elles ont à ressentir et intégrer au plus profond de leurs cellules est la disparition de leur personnage égotique (personnalité) à l’origine des confrontations explosives auxquelles elles sont souvent exposées. Chacune doit travailler à sa propre complétude en apportant la lumière sur ses blessures. Chacune est poussée dans une zone d’inconfort. Que cela soit pressenti et volontairement assumé ou bien par la force des événements de la vie. Que vous soyez en couple ou non, ce travail a commencé depuis longtemps et est en train de se réaliser pour tous. Aussi, il se peut qu’il y ait des zones de turbulence. N’en renvoyez pas la faute sur votre binôme et accompagnez le flow. Actuellement, il vous est demandé de transformer tous les liens karmiques qui vous entravent. Faites-vous accompagner dans cette entreprise car en ce moment tout concorde à potentialiser les actes et pensées que vous souhaiterez pour vous en ce sens.

Il n’y a pas de hasard, particulièrement en cette période de forte intensité énergétique (Résonnance de Schumann). Nous sommes dans un portail énergétique qui favorise le travail des Flammes Jumelles, indépendamment du type d’association qui naîtra. Le fait que ce « phénomène » se révèle intensément depuis quelques temps n’est pas anodin. Elles ont un rôle fondamental dans la nouvelle société qui s’annonce. C’est maintenant que ça se passe. Profitez de l’aubaine qui vous est accordée. Il s’agit d’un rendez-vous. Alors, retroussez vos manches car tout le monde a à accomplir l’initiation qui lui revient.

Cet article est fortement inspiré par : 

La vie, les gens, l’amour, les FJ, la technique de l’Imagerie du Coeur, …

Photo : Benoît Mortreux

Cet article intitulé : "Le parcours initiatique de ce lien insaisissable" ( https://cecilericolleau.fr/2017/11/le-parcours-initiatique-de-ce-lien-insaisissable/) a été écrit par Queen Belili le 11 novembre 2017 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire