« Pardonner ne signifie pas oublier, c’est un cadeau que l’on se fait à soi-même afin de se libérer de quelque chose ou d’une situation problématique avec une personne » 
 
Lors d’événements douloureux ou à fort impact négatif dans la vie, on a pour habitude de dire que le temps est notre meilleur allié pour oublier et passer à autre chose. Beaucoup de conseils de votre entourage vont dans ce sens et vous finissez par croire à cette solution. Parce que tout le monde a toujours fait comme ça nous finissons par croire qu’il n’existent d’autres solutions. Mais si le temps avait le pouvoir de guérir, pourquoi alors y a-t-il autant de répétition de souffrance et de souvenirs douloureux ?
 
En réalité, l’esprit fonctionne de telle manière que rien de ce que vous vivez n’est oublié. Tous les souvenirs sont enregistrés dans notre cerveau. En résumé, l’esprit fonctionne avec deux niveaux de mémoire ; la mémoire “vive” et le “disque dur”. La première nous donne un accès immédiat aux souvenirs récents et à ceux ayant un impact négatif très fort. Et ce, afin de nous éviter de nous faire revivre une situation jugée émotionnellement ou physiquement “dangereuse” pour nous. Vous comprenez donc que dans ce processus neuronal basique, les souvenirs positifs ne restent jamais longtemps en mémoire, l’objectif du cerveau étant la survie de l’individu. La mémoire “boîte noire” quant à elle, répertorie absolument tous les souvenirs vécus depuis notre naissance. L’opération de transfert des souvenirs vers cette zone de stockage a pour rôle de libérer l’espace de la mémoire vive et d’éviter un burn out cérébrale. Le souvenir récent finit juste par être “classé” dans notre “boîte noire”, c’est-à-dire la mémoire qui n’est pas accessible immédiatement. Cette “boîte noire” n’est autre que notre inconscient. Tous, absolument tous les souvenirs associés aux émotions générées par les événements que vous avez vécu dans votre vie y sont répertoriés. Donc, rien n’est oublié.
 
Si vous pensez avoir “oublié” une personne ou une situation désagréable avec le temps, en réalité cela ne signifie pas pour autant que vous ayez “pardonné” ou “fait le deuil”. Votre cerveau n’a fait que s’engager dans le processus de classification de mémoire. Il n’est plus présent dans votre mémoire vive. Or, ce processus ne garantit absolument pas que vous n’ayiez plus à souffrir de ces situations ou du lien que vous avez, ou avez eu avec une personne. Ainsi, nous n’oublions rien, le souvenir est juste caché. C’est donc une illusion de croire qu’il faut laisser passer du temps pour transcender ce que l’on appelle une “blessure” ; un souvenir associé à une émotion négative plus ou moins forte. Alors que vous pensiez être passé à autre chose, à la première occasion vous vous retrouverez en face de la personne ou au coeur d’un événement qui vous immergera à nouveau dans ce souvenir douloureux et limitant. S’éloigner d’une personne ou situation suite à une forte émotion négative reste incomplet et se révéler néfaste pour vous. Il y a donc une action supplémentaire à entreprendre pour “soigner” la blessure qui a été générée. Il est important de désamorcer l’émotion négative liée à ce souvenir. C’est cela “pardonner” et “faire le deuil”.
 
L’hypnose thérapeutique offre des techniques puissantes et efficaces pour “soigner” les blessures. En travaillant directement avec la “boîte noire”, elle vous permet de transcender un souvenir douloureux de façon à ce qu’il ne soit plus un frein dans l’évolution de votre vie. Car sans crier gare, inconsciemment, ces blessures vous empêchent d’avancer sur le chemin qui est le vôtre. Tout en sachant que chaque cas est unique et ne s’aborde pas de la même façon, la séance d’hypnose vous permettra alors, dans un espace différent de la pensée analytique (mental/égo), de prendre conscience de ce qui s’est joué pour vous à un moment donné de votre vie en lien avec cette blessure. Cette approche vous permet d’aborder le sujet d’une façon plus clairvoyante et apaisée que lors de votre état d’éveil qui sollicite d’avantage la pensée analytique (mental).
Comme naturellement nous tirons leçon de chaque situation de notre vie afin de nous permettre d’évoluer, vous comprenez alors qu’il est plutôt de votre intérêt de faire évoluer positivement la partie du lien qui vous unit à une personne ou une situation. La solution n’est donc pas de “couper” brutalement avec une personne ou une situation, car si vous n’avez pu en intégrer les leçons, il y a de fortes chances que vous soyiez à nouveau confronté à la même situation. Peut-être dans un autre contexte, avec une autre personne, mais ce qui se jouera génèrera la même émotion négative et les mêmes freins. Ce qui revient à dire que vous n’avez rien réglé et que le souvenir a juste été déplacé de son lieu de stockage sans autre processus de guérison. La guérison implique que vous ayiez mis en place de nouveaux accords bienveillants et respectueux envers vous-même dans le lien qui vous unit à une personne ou une situation. Ce n’est qu’après cette action que la transformation des liens se réalisera ; les liens profonds évolueront positivement, les autres se déferont naturellement.
 
L’hypnose peut vous aider à faire le deuil d’une personne ou d’un animal décédé(e), d’une rupture amicale, amoureuse ou d’un divorce, d’une situation professionnelle ou sociale, d’un bien matériel ou d’un comportement gênant de votre part. Elle peut vous aider à pardonner lors d’une infidélité amoureuse ou amicale, ou toute personne qui vous aurait blessé.
Si vous souhaitez de plus amples renseignements concernant le fonctionnement de l’hypnose ainsi que des différentes techniques qui peuvent être utilisées dans ce cadre, je vous invite à consulter le site internet dédié à mon activité :
www.hypnosebybelili.fr
 
Je reste à votre disposition si vous souhaitez prendre rendez-vous.
 
Je vous souhaite une belle journée !!!
 
Photo : Ludovic Florent
Cet article intitulé : "Laisser faire le temps ou devenir acteur de sa guérison" ( https://cecilericolleau.fr/2017/09/laisser-faire-le-temps-ou-devenir-acteur-de-sa-guerison/) a été écrit par Queen Belili le 16 septembre 2017 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire