En cette période de fin d’année où les émotions atteignent leur apogée, restons vigilants à rester en contact avec notre cœur. Nous sommes fragilisés par les déséquilibres provoqués par le changement de paradigme qui nous transforme car il nous met dans une zone d’inconfort. L’évolution passe par une libération du passé qui demande d’aller voir la source de la douleur. Il nous faut bien du courage pour laisser parler notre inconscient sans que le mental s’en mêle.

Regardons-nous, regardons nos blessures avec tendresse. Acceptons de nous sentir fragiles en toute humilité. Qu’il est difficile dans ces moments-la de faire preuve de bienveillance et de patience face à ceux qui se sentent submergés par leurs peurs et autres émotions négatives provoquées par tant d’instabilité. Ayons conscience que ces réactions ne sont pas provoquées par nous. Elles sont juste le reflet de la constatation inconsciente de la puissance que chacun n’a pas encore maîtrisé.

Beaucoup d’entre nous ne se sont pas encore révélés. Nous n’avons pas encore donné la pleine mesure à la puissance de notre être authentique. Nous nous cherchons, nous essayons de décortiquer notre carapace alors que nous nous trouvons encore ensevelis sous les couches de vernis créées par des années d’influences familiales et sociales. Le mal-être est là et l’inconscient cri, hurle qu’on le laisse s’exprimer enfin. Beaucoup sentent, sans vraiment savoir pourquoi, que le rôle qu’ils s’étaient créé jusqu’alors, les situations vécues jusque là ne font plus écho en eux. Qu’ils ont trop laissé de pouvoir à la pensée des autres.

Du manque de courage de la prise de contact avec son espace intérieur naît l’ignorance de la source du problème. C’est alors qu’on fustige l’entourage. Les proches sont en première ligne. Il nous semble qu’eux sont le problème, que tous nos malheurs et notre mal-être provient d’eux.

Qu’il est difficile d’être enfermé dans un rôle qu’on nous a attribué et dont certaines personnes ne souhaitent pas nous laisser partir. Parce qu’elles ont besoin de l’image qu’elles se font de nous pour continuer d’aller dans leur schéma de fonctionnement victime / bourreau. Mais chaque être est voué à l’évolution. Seul ou à deux. Pour cela il est nécessaire de regarder ses zones d’ombre. Ce qui provoque souvent stress et angoisses si nous laissons le mental reprendre le dessus pour « maîtriser » l’histoire.

Cependant, c’est une erreur de laisser le mental gérer ces moments –là. Je sais combien il est pénible de devoir essuyer les réactions de colère et d’angoisse parfois violentes de la part de son entourage qui vous reproche des intentions ou des actes qui ne sont pas les vôtres. Je sais combien il est difficile de maintenir sa bienveillance à toutes épreuves.

S’il est une ligne de conduite particulièrement adaptée en ce moment c’est de cultiver le lâcher prise sur le mental et de travailler à entretenir son corps dans une bonne énergie. En d’autres termes, ne laissez pas projeter vos anciennes pensées et expériences sur les personnes et situations présentes. Ne projetez pas vos peurs en prêtant des intentions qui ne sont pas les leurs sur les personnes qui vous entourent. Chaque personne a une capacité à évoluer. Et votre évolution aura beaucoup plus d’influence que vous ne pensez sur la leur.

Certaines personnes, malgré votre bienveillance, imaginent toujours que vos intentions soient préjudiciables pour eux. Si vous vous sentez agressés par ceux qui ressentent le besoin de vous stigmatiser dans leur monde illusoire, gardez votre calme. Développez votre compassion. Il est fort probable que cette personne se soit coupée de son cœur et de son être authentique. Il y a fort à parier qu’elle n’ait pas encore découvert et laissé place à sa pleine puissance. Qu’elle ne soit pas en accord avec elle-même et qu’elle ait besoin de croire en elle. Extérioriser sa colère est une façon de dévoiler celle que l’on a à l’intérieur de nous. Demandons-nous pourquoi agresser les autres ainsi. Libérons-nous de la blessure qui en est à l’origine. Libérons nous de nos peurs.

Malgré toute la lumière que vous pourrez porter en vous, les personnes encore dans le brouillard auront du mal à la percevoir, jusqu’au jour où ils décideront d’en sortir. Ce jour arrivera dès lors qu’ils auront pris conscience de leur propre lumière.

Cet article est fortement inspiré par : 

Mes discussions avec mes proches…

Illustration : Franck Pellaton

Cet article intitulé : "Maintenir la bienveillance" ( https://cecilericolleau.fr/2016/12/maintenir-la-bienveillance/) a été écrit par Queen Belili le 28 décembre 2016 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire