Faire ce que l’on aime, y compris dans sa vie professionnelle. Ainsi, nous n’avons pas l’impression de travailler !

Aimer les gens pour ce qu’ils sont. Les apprécier, en connaissance de cause, y compris avec leurs défauts. Personne n’est parfait. Pas même nous !

Arriver à avoir un pouvoir d’analyse objectif, un ressenti des défauts et qualités de l’autre c’est déjà bien. Cela nous aide à savoir qui nous avons en face de nous. Car nous ne sommes jamais en face de quelqu’un par hasard. Tel un miroir, les autres nous renvoient une image.

Que ce soit dans le conflit ou bien l’amitié et l’amour, l’interaction est là pour nous faire évoluer, nous faire grandir

Souvent, ce que nous reprochons à l’autre c’est la zone d’ombre que nous portons nous-mêmes. Cela nous aide à prendre conscience de nos failles, de ce que nous avons peur de voir en nous-mêmes et, qu’instinctivement, nous nions. Pour nous rendre la vie plus belle ?!

Car nous pensons que cacher nos failles nous aidera à mieux nous faire aimer et accepter par les autres. Alors nous nous programmons pour nous présenter sous notre meilleur jour.

La clé de voûte ici, ce qui fait tenir toute la structure, c’est que nous croyons que personne ne peut nous aimer tel que nous sommes vraiment. Nous avons été éduqués comme ça. Et bien si, nous sommes aimables tel que nous sommes ! Croire le contraire est ce qu’on appelle une croyance limitante.

Nous avons tous des parts d’ombre. Ces émotions négatives fortement ancrées dans notre corps, habitent notre inconscient. Elles finissent par influencer notre pensée (notre mental) et notre vision des autres et du monde.

Elles agissent tel un filtre qui nous empêche d’apprécier les interactions humaines telles qu’elles sont réellement. Nous prêtons alors des intentions aux autres qui ne sont pas les leurs.

Notre vision du monde se trouve détériorée par nos mémoires négatives

Que faire alors pour apprécier la vie à sa juste valeur ?

Et bien commençons par nous regarder nous-mêmes dans le miroir. Allons regarder nos zones d’ombre. Elles sont liées à des émotions négatives vécues par le passé souvent empreintes de notre histoire familiale et culturelle.

Allez les regarder avec douceur et humilité ! L’idée est simple : apprendre à les détecter pour comprendre certains de nos comportements. Sans jugement. Il ne s’agit pas tant de savoir d’où ils viennent, mais déjà d’en prendre conscience. Ainsi, nous les ramenons à la lumière.

Et retrouver son être authentique…

Ce processus est très puissant car il permet de revenir à la source de notre être authentique. Se regarder véritablement nous aide à faire la part des émotions et mémoires qui ne nous appartiennent pas. Ces mémoires, ou mieux dit ces programmations, restent ancrées dans notre corps. Et sans que nous en ayons conscience, elles influencent nos interactions avec le monde extérieur.

Clairvoyance et empathie sont les maîtres mots de l’acte fondateur de se relier à soi-même. Et vous savez quoi ? Nous avons un merveilleux outil pour y arriver : le cœur !

Apprenons à nous connaître avec le cœur. Arrêtons de penser avec notre mental et commençons à ressentir avec notre cœur.

Il saura vous dire si la personne que vous avez en face de vous et la situation que vous expérimentez ont un sens pour vous. Il suffira juste de ressentir l’état émotionnel qu’ils vous procurent.

Naturellement, votre cœur vous amènera toujours à évoluer dans une énergie positive. Et cette énergie doit durer longtemps, très longtemps ! Jusqu’à vous accompagner dans vos moments solitaires et vous donner l’envie de mordre la vie à pleines dents !

Cet article est fortement inspiré par :

les pensées qui traversèrent mon esprit au petit-déjeuner du 11 septembre 2016 !

Photo : Benoît Mortreux

Cet article intitulé : "Etre dans son cœur !" ( https://cecilericolleau.fr/2016/09/etre-dans-son-coeur/) a été écrit par Queen Belili le 14 septembre 2016 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire