Lilith est liée à la mythologie des sumériens, des babyloniens et aux cultures hébraïques. Chez les sumériens on la nommait Belit-illi ou Belili. Un manuscrit sumérien la nomme et la décrit comme étant une Vierge et « La main d’Innana ».

Lilith aurait été envoyée par cette dernière pour guider les hommes au temple (élévation spirituelle)

deesse

Innana était la déesse tutélaire de la cité d’Uruk. Cette cité de l’ancienne Mésopotamie renommée aujourd’hui Warka, se situe dans le sud de l’Irak, entre Bagdad et Basra.

Pour les sumériens, Innana était la déesse de l’amour, de la fertilité et de la guerre. Son culte s’étant répandu, avec quelques variations, dans tout le Moyen Orient, elle devint aussi connue sous le nom d’Ishtar, Asherah, Aphrodite, Venus et bien d’autres encore.

Son culte se mêla avec celui de la Grande-Mère, source créatrice du Monde.

Aux origines de l’histoire de l’humanité, le Sacré était féminin

Dès le Paléolithique, les hommes alors chasseurs-cueilleurs, étaient complètement immergés dans la nature et soumis à ses cycles. Ils associaient ses rythmes, l’abondance de ses dons nourriciers, la magie de la naissance et de la vie à la femme et son pouvoir de procréation.

La perception intuitive de ces hommes leur avait fait prendre conscience qu’à la source de tout vivant, il y avait une énergie puissante qui animait le monde naturel.

La Terre elle-même leur apparaissait comme un être vivant. Elle était parcourue d’ondes de vie, parfois terribles, et avait tout pouvoir sur eux. Un pouvoir qui dépassait leur compréhension.

La soif de vie qui animait ces premiers hommes dans leur fusion perpétuelle avec les rythmes de la nature leur rappelait sans doute l’extase vécue dans l’accouplement avec leurs compagnes

Lesquelles donnaient aussi la vie, tout comme la Terre elle-même. Comme ils n’avaient encore aucune conscience de leur rôle procréateur, ils accordaient toute la magie de la naissance aux seules femmes

C’est sans doute ainsi que la fascination et le mystère de la vie prirent dans la conscience des enfants de la Terre une forme féminine : le sens du sacré fut paré des formes et des attributs de la femme. Car Nature et Femme appartenaient au même monde magique des ondes et des forces de Vie. Un monde qui échappait à la compréhension de l’homme mâle.

Le mythe de la création apparut alors et donna un ancêtre unique à l’ensemble de l’humanité et au monde : La Grande Mère Cosmique.

L’apparition de la Grande Déesse dans la conscience magique est l’élément fondateur de toute religion, toujours associé aux rituels chamaniques et magiques qui en découlent

Les prêtresses de l’amour guides de l’élévation spirituelle

Autrefois, des prêtresses de l’amour et de la sensualité célébraient les mystères de la sexualité dans les temples d’Inanna à Sumer. Plus tard, les Babyloniens la vénérèrent sous le nom d’Ishtar, la déesse de l’étoile du matin. Chez les Hébreux, elle était connue sous le nom d’Asherah, l’épouse d’El. D’autres communautés du Moyen-Orient lui donnèrent d’autres noms, mais son culte a été largement répandu. Avec la montée du christianisme et du monothéisme, son culte a été interdit, et la déesse a été démonisée. On lui donna le nom du démon Astaroth, et ses prêtresses furent méprisées.

Contrairement à d’autres femmes à l’époque, les prêtresses jouissaient d’un haut statut. Elles sont peut-être à l’origine, dans la Grèce classique, des courtisanes, intellectuelles et bien éduquées. Toutefois, avec la montée des nouvelles religions, le culte d’Inanna perdit son statut.

Lilith, Déesse-mère représentante du pouvoir féminin

Pour les païens et « sorcières modernes », Lilith est une Déesse-mère. Elle fut décrite par l’auteur Doreen Valiente (ABC of Witchcraft) comme étant une sorcière attrayante, une vampire d’une beauté exemplaire et une femme fatale.

Mis à part son lien évident avec le plaisir sensuel et l’Amour au travers de la sexualité dans sa pratique d’ouverture spirituelle et non plus limitée à des fins reproductives, Lilith représente la sagesse, le renouveau, l’égalité des sexes, le pouvoir féminin et l’indépendance.

Elle est un modèle très puissant pour les femmes et tant que nous nous rappelons que la sexualité (comme la Magie) ne doit jamais être utilisée pour blesser ou contrôler une autre personne, nous pouvons utiliser l’énergie de Lilith-Belili pour améliorer nos vies et la qualité de nos interactions avec les autres êtres.

Cet article est fortement inspiré par :

…mes différentes recherches à propos du Culte de la Déesse-Mère et le féminin Sacré

Cet article intitulé : "Queen Belili – chap. 1 : l’origine du Féminin Sacré par Lilith" ( https://cecilericolleau.fr/2016/07/queen-belili-chap-1-lorigine-du-feminin-sacre-par-lilith/) a été écrit par Queen Belili le 22 juillet 2016 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire