15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Auteur
    Messages
  • #4366
    Virginie Lefevre
    Participant

    Bonjour à tous,

    Je m’appelle Virginie, j’ai 49 ans, j’habite en Haute-Savoie, célibataire, maman d’un garçon de 20 ans.

    De polarité inconsciente à la base, je navigue à vue sur un parcours de couple sacré depuis 3 ans. J’ai découvert les vidéos de Cécile il y a quelques jours et, bien que je sois une solitaire, retranchée et bien cachée en permanence, j’ai ressenti l’envie d’entrer dans votre cercle et de me montrer. Pas facile du tout, je l’avoue. A force de réfléchir, de penser, de tergiverser, faire un pas, reculer de trois, j’y vais, j’ose et sans frapper, d’ailleurs, la porte était ouverte.

    J’ai rencontré mon Autre en juin 2017 sur mon lieu de travail de l’époque. J’arrivais d’Alsace pour me rapprocher de mes parents, ma maman surtout. Suivant mon intuition, je démissionne, rend mon studio et débarque au bord du Léman (avril). Je ne savais pas pourquoi je venais là mais je savais que je devais le faire. J’étais dans l’administratif avant et je souhaitais travailler dans l’alimentation bio. Je trouve tout de suite un poste dans un magasin mais ça ne colle pas avec le patron donc essai non abouti. Je décroche un autre travail mais dans l’administratif, j’y vais quand même, bien que je ne sois pas du tout faite pour ça. Et là, bam, rencontre !

    En décembre, ma maman meurt subitement d’un arrêt cardiaque. Mon Autre est licencié en Janvier et donc plus aucun contact physique. Séparation. Double si je puis dire. J’ai accepté la mort très calmement, découvrant de grandes ressources intérieures, une acceptation pratiquement immédiate. Comme si elle me laissait la place, enlevant la béquille, pour que je me prenne enfin en main. J’ai été plus affectée par celle de mon Autre en fait. Donc une année 2017 assez intense émotionnellement !

    Le reste, vous connaissez. Nous sommes actuellement en distanciation.

    Je souhaitais plus vous parler de ma polarité. Etant de nature yin, donc inconsciente à la base (ça je n’en ai aucun doute), je ne colle pas avec les étiquettes du net, car c’est moi qui le poursuivais. Je suis en fuite dans ma propre vie, mais dans ce lien, je me sens chaser. En découvrant Fabien Marchand sur le net en décembre 2019, je mets enfin un mot sur cette relation, et je commence à comprendre beaucoup de choses. Aujourd’hui, je ne sais pas si mon Autre a conscience du lien FJ car nous n’en avons jamais parlé. Toujours est-il qu’à chaque fois que je le contacte, il n’est pas disponible, ou bien les téléphones ne fonctionnent pas, ou bien ceci, ou bien cela. De son côté, il vit avec quelqu’un, un enfant, très matérialiste, peu expressif, subvenir aux besoins de sa famille, très yang quoi 😉 Je n’ai jamais forcé la communication, ni la relation, j’étais plutôt dans l’attente qu’il se rende disponible, compréhensive et respectueuse de sa vie. Aujourd’hui, je n’attends plus, j’ai envie d’être avec lui en permanence mais je ne ressens plus le manque. J’ai compris qu’il fallait que je soigne mes blessures, que je m’occupe de moi et que je concrétise mes projets. C’est bien là mon gros (immense) problème.

    Bien avant que je ne prenne conscience de ce lien, après la séparation, j’ai souhaité m’affranchir de mes peurs (multiples) comme si cette rencontre (identique à toutes les autres, au départ) revenait pour me dire, bon maintenant, va bien falloir que tu traites cette dépendance affective ! (en tant que bonne inconsciente à la base, j’ai enchaîné les relations amoureuses depuis toujours, les boulots aussi d’ailleurs). J’ai travaillé avec l’étio-psychologie, technique qui a supprimé beaucoup de peurs et de phobies, qui a permis à l’estime et la confiance de remonter. J’ai démissionné en juin pour retourner à mon désir de bio et attendu quatre bons mois avant de trouver le poste d’aujourd’hui (travail alimentaire dans les 2 sens du terme).

    Cette année, en juin, j’ai contacté une thérapeute Andc, qui m’a permis en quelques mois d’apprendre à m’aimer (enfin !), à prendre ma place et être plus dans le présent, plus complète. Je ressens les effets bénéfiques tous les jours dans mon travail, je suis plus apaisée et consciente. Mais je sens que je dois passer à la vitesse supérieure, visiter cet inconscient qui me fait si peur. J’ai donc pris rdv pour hypnose la semaine prochaine, je ne sais pas où je vais mais je sais qu’il est temps que je me lance.

    Je n’ai pas besoin de vous préciser que le mental est trop présent (je lis « je pense trop » en ce moment), que j’ai plusieurs fois voulu effacer tout ce message, et que je vais maintenant me réfugier dans ma bulle, mon intimité, mon antre, car l’extérieur c’est vraiment du grand n’importe quoi ! hihi non Cécile, j’ai compris la leçon, désormais, je passe à la pratique et je « concrétise dans la matière » :-))

    J’irai parler de mes compétences dans un autre post, astrologie et diététique (waouh quel progrès, je ne vous en aurais jamais parlé avant ! haha)

    Merci à tous d’être là, vous me faîtes chaud au coeur.

    Merci Cécile pour tout le travail que vous faîtes et pour tout l’amour que vous diffusez. C’est un pur bonheur de vous écouter 🙂 (la 91bis, c’est tout moi!)

    Virginie

    #4383
    Nicolas BOHL
    Participant

    Bonjour Virginie,

    Tout d’abord merci pour ton témoignage. Si j’ai bien compris tu as l’impression d’être plus de polarité féminine (Yin) dans ta personnalité mais de polarité conscience dans ton couple universel. C’est vrai que par rapport à ce que tu décrit c’est aussi l’impression que cela me donne. Et en plus tu n’arrives pas à savoir si ton autre est conscient de cette relation car tu n’arrives pas à le contacter, c’est bien compliqué tout cela.

    Je ne sais pas si tu as lu le livre de Fabien MARCHAND : Flammes Jumelles – De la gémellité à l’unicité. Moi je l’ai lu, c’est un très bon livre je trouve. Il y décrit toute la personnalité du Chaser et du Runner, mais aussi les différentes blessures de chacun et comment elles se manifestent, ainsi que l’éducation parentale de chacun qui a développer en fait cette personnalité. Cela peut t’aider à mieux déterminer de quel côté tu te situe.

    Pour ma part je suis Homme de polarité Consciente. Du coup moi je n’ai pas de difficulté pour me reconnaître à coup sûr dans la polarité Chaser car quasiment toutes les descriptions me correspondent et que je n’ai pas l’impression que mon autre sache vraiment ce qu’il y a entre nous.
    Le fait que tu te trouve plus de polarité féminine est peut-être dû aussi au fait que tu sois une femme. Ainsi tu peux être une femme de polarité consciente. Tu ne te retrouveras pas forcément dans tout ce qui caractérise le Chaser qui est très << rentre dedans >>, mais peut-être un entre deux. C’est à toi après d’apprendre à mieux te connaître.

    En tout cas, je suis heureux pour toi qui tu ais appris à plus t’aimer et que tu te sois lancée dans cette aventure hypnotique.

    Bon courage à toi.

    Nicolas.

    #4389
    Virginie Lefevre
    Participant

    Bonjour Nicolas,

    Merci à toi, ça me touche de découvrir ta réponse aujourd’hui :-))

    Je suis émue car c’est la première fois que je parle de ce lien à quelqu’un. Ce groupe est véritablement d’une grande aide pour moi. Je me sens moins seule. Personne dans mon entourage n’est au courant (j’ai essayé de m’ouvrir à un ami proche mais c’est comme s’il ne m’entendait pas). Mon Autre non plus. Je n’ai jamais osé lui dire que j’avais découvert l’existence des FJ et qu’on était sur un parcours de couple universel. Si ça se trouve, il l’a découvert tout seul de son côté, et reste secret comme moi. Je ne suis pas inquiète, je sais que le moment d’en parler ensemble viendra tout naturellement.

    Peut-être que je me suis mal exprimé dans ma présentation car je suis sûre d’une chose : je suis une femme, de polarité inconsciente à la base, éveillée au lien (ça fait trois ça !). Comme toi, j’ai lu le livre de F. Marchand, ce qui m’a permis de déterminer les blessures de chaque polarité, et de comprendre mon Autre aussi. Mais je préfère la sémantique de Cécile, qui me semble beaucoup plus simple.

    Au début, quand j’ai découvert l’existence des FJ avec Fabien Marchand, j’ai pensé être chaser car j’étais sans cesse en train de courir après mon Autre pour qu’on se voit. Il le désirait aussi mais à chaque fois, il décommandait. Et ça me rendait folle ! Donc à ce moment-là, je prenais l’étiquette runner/yang pour lui et chaser/yin pour moi. Un jour, j’ai ressenti le besoin d’arrêter de courir, de me préoccuper seulement de moi et de travailler à guérir mes blessures, donc je l’ai laissé un peu tranquille, on se contacte de temps en temps, mais sans plus, la distanciation quoi.

    Je pense aussi que la confusion porte sur le fait qu’il soit en couple et moi libre. Avant de m’éveiller au lien, je voulais être avec lui (lui aussi) mais il ne pouvait pas. C’est pour ça qu’aujourd’hui, je l’attends, tout en m’occupant de moi. Mais il a du mal à quitter sa vie actuelle pour s’investir dans notre lien sacré. C’est un Cro-mignon, comme le dit Sébastien 😉 attaché à sa grotte et ses possessions.

    Aujourd’hui, je pense que j’ai avancé sur mon parcours et que j’ai certainement commencé à rééquilibrer le Yang (manquant en moi au départ). Parce que, à la base, donc avant de rencontrer mon Autre, j’étais vraiment quelqu’un qui ressemble beaucoup à la description du Runner de Marchand ou d’autres. Difficultés d’incarnation, à concrétiser mes projets, à m’investir dans une relation, à me demander qu’est-ce que je fous ici, nostalgie d’une autre vie, sentiment de venir d’une autre planète, toujours dans mes pensées, pas confiance en moi, très peu d’estime, se sentant illégitime, peur du rejet, fuite devant l’amour, etc… je peux en écrire des pages si tu souhaites comprendre une runneuse, alors n’hésite pas ;-))

    Et toi comment vis-tu ton parcours ?

    Bon week-end, au plaisir de te lire

    Virginie

    #4390
    Nicolas BOHL
    Participant

    Bonsoir Virginie,

    C’est important de pouvoir en parler. Je suis content que ça te fasse du bien.

    Ton parcours est assez étrange je trouve. Le fait d’être de polarité féminine à fuir, et à la fois dans ce lien d’être consciente à la base et de courir après ton autre au début. Mais effectivement le fait de courir est très représentatif de la polarité consciente, je l’ai moi-même fait.

    Oui j’ai vécu la même chose que toi, je voulais la voir au début, mais à chaque fois ça n’était pas possible pour cause d’impossibilités, d’imprévues de sa part. Ca a duré de Septembre à Début Décembre 2 019. A ce moment là elle a rompu avec son copain du moment et on a pu se voir le lendemain. Singularité tout à fait étonnante voulue par la source je pense. Là je lui dévoile mes sentiments, et elle ne réagit pas mal. On se quitte sans problème, mais cela aura été la dernière fois que je la vois.

    En somme ce qu’il faut comprendre c’est que courir ne sert à rien comme tu as pu t’en apercevoir, si les deux parties ne sont pas prêtes à la réunion, il y aura toujours fuite de l’un ou l’autre, ou impossibilité. Et on n’y peut rien, cela est prévu comme cela je pense, tout sera mis en travers du chemin pour nous obliger à évoluer avant.

    Donc tu as bien fait d’arrêter de courir et de t’occuper de toi. C’est ce qu’il faut. Et je te déconseille de lui parler du lien de flammes jumelles tant que tu ne sens pas que c’est le bon moment, ton autre fuira encore plus. Ce sera le bon moment lorsqu’il sera rattrapé par les foudres karmiques comme on dit et qu’il s’éveillera au lien. Je pense que tu pourra le sentir quand ce sera le bon moment. S’il le demande par exemple, ou si vous pouvez vous voir et que les paroles y amènent. Mais ne forces pas sinon. L’important c’est d’atteindre ton unicité, de guérir tes blessures et de prendre soin de toi.

    Pour ma part, nous sommes en séparation pour l’instant, nous parlons néanmoins de temps en temps sur Discord. Moi j’ai arrêté mes études pour l’instant à cause de la politique sanitaire actuelle (masques), et je vis chez mes parents tant bien que mal. Ma flamme jumelle fait des études d’informatique actuellement. Elle rentre en vacances.
    Moi au niveau de ce que je peux ressentir, cela me faisait beaucoup souffrir au début lorsqu’elle fuyait ou lorsqu’elle ne répondait pas à mes messages. Pendant l’année 2 018, 2 019. Début 2 020, avec la nuit noire de l’âme j’ai été obligé de travailler sur ma blessure d’abandon (très profonde …). Du coup actuellement cela ne me fait plus vraiment souffrir, et je le vis mieux. J’ai découvert le concept de flammes jumelles début Mars 2 020. J’ai pris rendez-vous avec Cécile le mois prochain pour guérir vraiment de mes blessures émotionnelles, découvrir ma vocation, débloquer ma situation et permettre aussi ma réunion.

    Voilà où j’en suis à peu près. Heureux si cela peut t’aider.

    Tu pourrais par exemple me dire ce que ressent une runneuse quand on lui annonce ses sentiments, de ton point de vue ?

    Bonne fin de semaine à toi aussi.

    Nicolas.

    #4403
    Virginie Lefevre
    Participant

    Bonsoir Nicolas,

    Merci de m’avoir partagé ton parcours et ta vie. Je sens une grande maturité en toi et beaucoup de courage. Ce n’est pas rien d’oser aller voir au fond de soi.

    Le mot est bien choisi : étrange. En te lisant, j’ai repensé à la dernière vidéo de F. Marchand qui expliquait que l’on pouvait avoir commencé la compensation avant la rencontre. Ceci pourrait peut-être expliquer l’étrangeté de ma situation. J’ai effectivement la sensation d’avoir pré-compensé, suite à plusieurs événements éprouvants les trois années précédant la rencontre.

    Quoi qu’il en soit, l’essentiel pour moi aujourd’hui est de savoir que je suis inconsciente à la base. Je pense être éveillée la première au lien, mais ça j’en aurais confirmation par mon Autre plus tard. Comme toi, je pense que je ne dois pas lui en parler. Je n’en ressens pas le besoin. Je pense aussi qu’il doit faire son propre chemin, découvrir par lui-même. J’ai le sentiment que cette année a dû le faire avancer dans son cheminement.

    Je vais essayer de t’expliquer ce que je ressens quand on me déclare ses sentiments, mais je ne peux pas te parler de ma relation FJ, puisque mon autre ne s’est pas déclaré avec des mots et parce que je n’ai pas fui. Je le ressens très fort par contre, je sens la puissance de son amour au niveau énergie.

    Donc, je dois revenir en arrière, avant la reconnexion. Imagine une personne très sociable, j’aimais plaire et je voulais être celle qu’on voit. Dans la séduction avec tout le monde. Le faux-self que tu connais, juste pour être aimée. Je jouais des rôles en fait. Très à l’aise tant que ça reste « en surface » et quand ça devient plus intime, y a plus personne (sauf exception bien sûr car mes amis proches ont su insister). Je ne m’aimais pas, très peu d’estime, un manque de confiance énorme. Alors je cherchais l’amour chez les autres, mais dès que ça devenait plus intime, je commençais à paniquer. Très contradictoire que de chercher une chose, et quand on te le donne, tu n’en veux plus.

    Dans mes relations amoureuses, c’était pareil. Je rencontrais souvent des hommes « non dispo » donc dans l’impossibilité de me donner l’amour que je cherchais. Je quémandais et ne recevais rien donc malheureuse et j’y mettais fin. Avec ceux qui étaient prêt à m’aimer, tout se passait bien au début j’étais amoureuse, mais dès qu’ils se déclaraient, que ça devenait plus sérieux, je me sentais mal car je paniquais, angoissée, je me repliais sur moi et commençais à être désagréable. Quand j’étais en couple, c’était plus difficile de les quitter. Plus ils étaient démonstratifs et cherchaient des explications, plus je fuyais. Pour moi, la fuite, c’était le mutisme. J’étais distante, bien incapable d’expliquer mon comportement. J’étais très dure avec eux en fait mais bien sûr je ne m’en rendais pas compte. Pour moi, c’était juste comme si je me réveillais au bout d’un moment en me demandant, mais qu’est ce que je fous là, avec lui ? Et donc je mettais fin à la relation, c’était comme si je n’avais jamais rien ressenti pour eux. Pour recommencer avec un autre. J’ai même ressenti ça avec le père de mon fils, quand j’étais enceinte. Je devenais hystérique parce que je me rendais compte que je ne pouvais plus faire machine en arrière. Nous avions désiré cet enfant, c’est indéniable mais je ressentais un profond désarroi et une telle colère, prise au piège en quelque sorte dans ce couple, que je ne voulais plus. Angoisse, déni et autre dépression ont suivi, etc… (on s’est séparé peu après la naissance, sommes restés amis et mon fils va très bien ;-))

    C’est seulement depuis peu que je sais que c’est ce manque d’amour envers moi-même qui a généré toute cette souffrance. Je ne me sentais pas légitime d’être aimée, je n’y avais pas droit, je posais un regard sur moi si négatif que je ne comprenais même pas comment les autres pouvaient m’aimer. En les fuyant, je les repoussais comme pour mieux leur faire comprendre qu’ils se trompaient sur la personne, que j’étais indigne d’être aimée car je ne leur apportais que de la souffrance et qu’ils seraient plus heureux avec quelqu’un d’autre. Mais je ne me rendais pas compte de tout ça avant.

    J’espère t’avoir un peu éclairé (et d’autres peut-être), même si je sais que ça n’a rien à voir avec notre lien FJ. La souffrance ressentie par ton Autre doit être décuplée…

    Belle soirée

    Virginie

    #4408
    Nicolas BOHL
    Participant

    Bonsoir Virginie,

    Ca me touche vraiment ce que tu dis. Je n’ai pas l’habitude d’être complimenté. J’essai effectivement d’avoir ce genre de valeur.

    Ca me parle vraiment ce que tu dis. Je me souviens d’un jour où elle était venue en cours à la faculté bien habillée. Elle avait une sorte de veste noire type costard. Je l’avais trouvée magnifique dans l’instant et j’étais très ému. Je me suis dit dans ma tête : << WOW, pour quelle occasion … >>. Je n’ai pas pu m’empêcher de le lui dire sur le moment : << Tu es toute belle. >>. Comme pour amoindrir ce que je lui disais elle a fait remarqué que son copain la traitait de << Pingouin >> dans cette tenue que je trouvais magnifique avec ses superbe cheveux. Je n’ai pu m’empêcher de penser que son copain l’amoindrissait, la dénigrait, et qu’il ne l’aimais pas suffisamment. Je sentais comme un malaise intérieur, une injustice, qui me disais que je l’aimerais de toute façon plus que lui, pour ce qu’elle est vraiment. Mais elle semblait heureuse. Et c’était ma croyance limitante du moment : Elle était prise et semblait heureuse.
    Je pense qu’elle a voulu me plaire au début. Mais comme je lui ai apporté l’amour et la reconnaissance qu’elle recherchait, de manière très fort, elle s’est mise à fuir. Elle a eu peur que cela devienne peut-être trop intime comme tu le dis. Ainsi elle ne s’est plus habillée comme cela par la suite.

    Ca me parle beaucoup aussi lorsque tu dis que la polarité inconsciente repousse son autre comme pour lui faire comprendre qu’il se trompe sur elle, qu’elle n’était pas digne d’être aimée et qu’elle ne s’aimait pas elle-même. Je pense réellement que c’est ce qui a dû se passer. Aujourd’hui je pense que l’on a beaucoup avancé tous les deux. Je souhaiterais que la situation se déverrouille. Mais j’aimerais qu’elle prenne les devants et les initiatives comme elle le faisait au début. Ce sera le moment où elle commencera à se réveiller je pense. Actuellement c’est surtout moi qui initie les conversations. Donc pour le moment je la laisse un peu tranquille.

    Je te félicite de tout le travail que tu as accompli pour mieux t’accepter et t’aimer toi-même. C’est l’essentiel comme tu l’as compris. Il y a bien un adage qui dit : << On ne peux aimer les autres si on ne s’aime pas soi-même. >>. Je suis content que ton fils ailles bien et que ses parents s’entendent bien, c’est important pour son développement psychique.

    Je ne te cacherais pas que je suis assez content d’être assez jeune (26 ans) et que ma flamme jumelle soit assez jeune aussi (23 ans) car nous n’avons pas eu encore de famille ou d’enfants à gérer. Moi je veux en avoir mais seulement avec elle. Je ne critique pas ceux qui en ont ici. Je leur souhaite du courage.

    Il y a un autre sujet qu’il est important à explorer pour mieux comprendre ses comportements, son tempérament et sa polarité ainsi que pour son autre. Il s’agit de l’astrologie et du cosmogramme personnel de chacun.
    Pour ma part, moi je suis Lion Ascendant Cancer et Lunaire du Bélier. Ce qui donne une personnalité très Feu, dans la combativité, avec beaucoup de valeurs, de courage déjà.
    Ma flamme jumelle elle est Cancer Ascendant Sagittaire et Lunaire du Lion. La personnalité est de base plus réservée, émotive, inconsciente, et sensible. Mais elle a pas mal de Feu par la suite.
    Bien sûr il faut regarder tout le cosmogramme pour avoir une idée plus précise, mais je n’en parlerais pas ici.

    Au plaisir.

    Nicolas.

    #4411
    Virginie Lefevre
    Participant

    Bonjour Nicolas,

    Au-delà d’un compliment, c’est un encouragement, je suis heureuse si je peux t’apporter un peu de lumière 😉 et j’apprécie beaucoup te lire.

    Il est primordial d’être, tout simplement, et non d’essayer d’avoir. De juste être « ses valeurs », de les exprimer, de les offrir, de les partager. Mais je comprends quant tu dis j’essaie, on est tous sur ce chemin pour expérimenter. Merci à toi également, d’avoir souligné le fruit de mon travail.

    Oui, l’apparence était pour moi un moyen d’être quelqu’un d’autre. Le tout est de savoir qui l’on veut plaire ? Bien s’habiller pour se sentir bien soi-même, c’est très important mais si c’est pour les autres, là ça devient vite un problème. J’ai compris ça cette année, et maintenant, je ne ressens plus le besoin de plaire aux autres, juste à moi-même.

    Tu aimerais qu’elle prenne les devants comme au début, je pense que vous ne serez jamais comme avant, tout se fera naturellement lors qu’elle reviendra vers toi. Fais confiance au lien, en toi, en elle. Les enfants c’est l’amour. Ils nous choisissent comme nous avons choisi nos parents, pour nous permettre de réactiver nos propres blessures. Mon fils m’a choisie et j’en suis très heureuse aujourd’hui (même si au début c’était difficile). Tous les deux, nous avons plus une relation de potes que de parent/enfant, il me confie énormément de lui, il très mature aussi et autonome. Il m’apprend plein de choses !

    C’est marrant que tu parles d’astrologie, parce que j’en parlé vite fait dans ma présentation. Je n’ai pas encore été posté à ce sujet mais c’est prévu 😉

    Passionnée depuis l’adolescence, j’ai appris seule avec mes bouquins et depuis un an, je suis (enfin) des cours car je ne parvenais pas à structurer toutes mes connaissances pour rendre un thème correctement à quelqu’un. J’en parlerai plus longuement dans l’autre post. Je suis Balance, ascendant Cancer, Lune Verseau.

    Si tu souhaites échanger en privé (valable aussi pour tous 😉 ) voici mon mail : virginie.lefevre68@gmail.com

    Cela n’engage que moi mais je pense que les discussions visibles ici peuvent servir à bien d’autres personnes. Alors ici ou en privé, je serai ravie de papoter avec qui le souhaite 🙂

    Belle journée à toi et à tous

    Virginie

    #4412
    Nicolas BOHL
    Participant

    Bonjour Virginie,

    Oui je suis bien d’accord avec toi. Je suis mes valeurs et plus encore et je les partage avec ceux que je peux. 🙂
    J’apprécie te lire aussi. Content d’apprendre aussi que ta relation avec ton fils est constructive et sereine.

    Oui j’ai bien conscience que les choses ne reviendront jamais comme avant exactement, mais je voulais juste dire que j’aimerais juste qu’elle soit un peu moins réservée, plus spontanée et que l’on puisse plus discuter de certains sujets. Bien sûr je fais confiance en la vie, au lien, et en elle. J’attend le bon moment, et je m’occupe de moi en attendant. Moi en tant que polarité consciente, je ne souhaite que son bonheur et son authenticité bien-sûr. Je ne veux pas qu’elle se force, qu’elle fasse semblant, qu’elle ne s’aime pas elle-même …

    Ah, c’est vrai que de premier abord ton astrologie personnelle me paraît plus orienté vers une polarité inconsciente. C’est intéressant.

    Je ne vois pas vraiment ce que je pourrais rajouter. Je transmet mon adresse électronique si tu le souhaites : imane.bohl@lilo.org (imâne est mon deuxième prénom), et mon discord : Halbaron#4298.

    Belle journée à toi aussi.

    Nicolas.

    #4413
    Virginie Lefevre
    Participant

    Dans ce que je lis, tu as trouvé la bonne attitude face à la polarité inconsciente de ton Autre. Et tu as beaucoup à m’apprendre de la tienne. Je suis ravie de t’avoir rencontré 🙂

    Oui très inconsciente au niveau des éléments (Air et Eau). Mon Autre est tout le contraire (Feu et Terre) 😉 On en reparlera dans le post astrologie, j’irai l’ouvrir cet aprèm.

    Virginie

    #4414
    Nicolas BOHL
    Participant

    Oui ravi de t’avoir rencontré aussi. 🙂

    Merci à toi.

    Nicolas.

    #4536
    Julie
    Participant

    Bonsoir,

    Merci à vous deux d’avoir bien voulu échangé sur le network, en effet, c’est hyper agréable et enrichissant de vous lire.

    L’astrologie m’intrigue, je vais aller vous lire sur cette rubrique alors 😉.

    Bises

    Julie

    #4665

    Bonjour Virginie,

    Une femme Yin ici 🙂

    Le YIN est pour moi le plus grand mystère de l’univers ! bien plus que la mécanique quantique, c’est pour vous dire !!!

    Julie de quelle polarité es-tu ?

    Heureux de vous lire en cas

    #4666
    Virginie Lefevre
    Participant

    Salut Sébastien,

    Tu sors de ta grotte on dirait ha ha 😉 Ravie de te revoir parmi nous. Nous sommes plusieurs Yin ici, Julie inclus ! Elle a d’ailleurs créé le post des filles subconscientes, va voir dans la rubrique féminin sacré, et le mystère de l’univers te semblera moins grand 🙂

    En tout cas, si t’as des questions, n’hésite pas !

    Virginie

    #4668

    <p style= »text-align: left; »>Coucou Virginie 😎</p>
    Merci pour l’info j’irai voir demain pendant le boulot… euh ma pause je voulais dire 😊

    Bonne soirée

     

    #4676
    Julie
    Participant

    Coucou !
    <p style= »text-align: left; »>Vous m’avez bien fait rire en vous lisant tout les deux 😅🤣.</p>
    Je te souhaite bon courage Sébastien car avec les filles nous avons écrit un sacré roman ! Et encore il y a eu plusieurs échanges par mail en plus 🙃.
    <p style= »text-align: left; »>Je me tiens aussi à ta disposition pour essayer de nous comprendre et je suis convaincue que tu m’aidera à me familiariser avec la polarité de mon autre et de le rejoindre dans un équilibre. Nicolas, un conscient de la bande, m’aide aussi sur ce sujet.</p>
    Sébastien pendant le travail ?  rhooo….

    le YIN le plus grand des mystères ? Hihi.  Et si tu essayais juste de l’intégrer et pas de le comprendre ?🤔 monsieur le conscient 🤪

    Bizettes a tous 😘

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 15)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.