#4654
Philippe Monnet
Participant

Bonjour  à tous,

A bien y regarder finalement, ce documentaire ne peut être compris et intégré  » intelligemment » que par un public capable de faire preuve de discernement.

Or ce discernement est une donnée grandement absente, et pour cause, les gens ne sont pas invités à réfléchir, se poser des questions, remettre en question et agir en conséquence. La seule loi sur les Fake News est l’exemple même que sous couvert de protéger les gens, on les débilise, on les infantilise, puisqu’on leur ôte finalement une des possibilités leur permettant d’exercer ce discernement, et d’agir en conscience.

Je pense que le travail des journalistes, par essence et déontologie, est de relater des faits, pas nécessairement faire des propositions. Le dessein primordial du réalisateur, au delà de marquer les esprits, était de déclencher un débat, en particulier sur le fonctionnement de notre société. Un débat susceptible d’amener à des propositions et des évolutions concrètes. C’était malheureusement compter sur un système qui ne cherche plus à débattre depuis longtemps, et à bien des niveaux, pour de multiples raisons historiques, humaines et sociologiques.

Voilà pourquoi je suis malgré tout en colère contre les journalistes, aujourd’hui, complètement partiaux sur ce documentaire comme sur d’autres évènements, et qui ne sont pas capables justement de susciter un débat constructif, faute d’analyses complètes, justes et cohérentes qui valideraient ou infirmeraient des informations.  Mais bien entendu cela participe à ce système,( et cela en est également une conséquence), qui encore une fois n’a que faire d’esprits éveillés. Ils desservent leur profession tout autant que la démocratie dont ils se font les portes drapeaux.

De fait, je ne pense pas qu’un documentaire comme celui-ci crée plus de peur. Il réveille les sens, évidemment, mais à côtoyer toutes sortes de catégories sociales au quotidien, je me rends compte que les gens savent, quelque part, mais ne veulent pas voir, se sentent impuissants, acculés. Il vont chercher du réconfort en regardant le 20h, et en ressortent encore plus effrayés par le monde… En revanche, ils n’ont pas l’idée d’aller regarder des images apaisantes, des reportages animaliers ou sur la nature en général, sur les découvertes… C’est d’une logique implacable : on vend du sensationnel pour captiver, hypnotiser, effrayer, en faisant appel aux instincts basiques, et on détourne de la curiosité, de l’esprit de découverte, de l’ouverture d’esprit…et donc du discernement.

Alors entièrement d’accord avec vous, ils faut apporter des solutions constructives, à notre humble niveau. Pour ma part, je fais prendre conscience par exemple aux personnes anxieuses que je rencontre chez elles, que s’abreuver de journaux télévisés est contre productif, que cela amplifie leur angoisse. Et si j’ai la chance de les rencontrer à plusieurs reprises, je vois bien que le message s’inscrit, et le sourire revient… Mais que de travail en comparaison à l’abnégation inexorable de nombres de nos dirigeants politico-économiques qui avancent leur pions rapidement, sans sourciller.

Il suffit de mettre en corrélation, à la fois différentes informations parues ces derniers temps ( de vraies informations … ), ainsi que des éléments de notre histoire des 2 dernières décennies, pour comprendre que leur agenda est bien en action.

Combattre le sombre par la lumière ? Je dirais que c’est peine perdue. Je nous sens entrés plutôt dans une période alchimique, de transformation, et changer le plomb en or, s’appuyer sur le sombre pour montrer la Lumière, est pour moi, à l’instant présent, probablement la seule alternative viable. Et à propos de Vie, après tout, celle-ci continue elle aussi à avancer ses pions, à des niveaux beaucoup plus larges, invisibles et inestimables que ne peuvent le penser nos gesticulateurs en manque de pouvoir …

Alors continuons à accompagner ce beau mouvement, comme aujourd’hui, comme on le peut, en partageant, en ayant confiance en nous et ce qui nous entoure.

J’adore la Vie, qui m’a toujours accompagné à la réalisation de mes rêves. Il en est un, le plus grand en conscience, en cours d’élaboration, dont la réalisation semble de plus en plus proche : l’Amour en fusion sur cette belle planète !

Je vous embrasse tous ( Covid oblige …)

Philippe