#3228
Catherine Franchel
Participant

Bonjour, Catherine. j’ai aussi publie dans Art et spiritualité.

Long parcours. On se connait depuis 20 ans. On a réalisé ensemble un très beau projet humanitaire au Togo. Il est Togolais. je comprends mieux aujourd’hui comment on a fait pour réaliser ce projet de monter 4 jardins d enfants sur des villages sans aucun moyen. On devait dégager une telle harmonie que tout a fonctionne parfaitement. 5 ans d une profonde amitié et une totale confiance puis il s est approchée de moi pour avoir une relation amoureuse. J’ai accepte mais je ne me sentais pas vraiment amoureuse. C était autre chose… un truc indescriptible… 1 an plus tard je ne suis plus retourné au Togo. Trop complique. Grosse fuite de 10 années ou nous avons continue a parler de temps a autre. Moi je rêvais d y retourner mais je n y arrivais pas. J avais ferme mon coeur. Puis, mon fils est parti faire ses études ailleurs et comme c était dur, j ai décidé de reprendre la route du Togo, la route du coeur. A partir de ce moment les syncronicite et les douches d amour ont commencé.  2 jours avant de partir, un truc de dingue m est arrivée : une révélation. Je n’ai rien compris sauf que c était lui… je ne maitrisais rien. Et lui, ben il était là à l’aéroport 10 ans plus tard. Un moment magique, un séjour inoubliable mais entre temps il avait construit sa vie par dépit avec une femme qu’il voulait déjà quitter avant, qu’il aime pas mais 4 enfants, bref une situation devenue très compliquée…Un amour fou mais le silence depuis quelques mois de son cote. Un silence qui m a fait mal, très mal et qui ma amené chez Cecile. J y crois dur comme fer…même si le doute s invite parfois à ma table… J’ai une confiance inestimable en lui et je sais que même si c’est dur, c’est une polarité consciente et il doit tout déconstruire, il va y arriver et je sens qu en ce moment, il est pris en charge par la source…pas toujours facile mais l éveil de conscience que je vis depuis nos retrouvailles n a pas de prix…   excusez- moi j’ai un problème avec le clavier de mon ordi. Voilà, une si bel histoire…