Avance, avance-toi. Approche-toi de moi, que je te sente au creux de ma peau.

Ta douce chaleur m’envahit parfaitement. Ton grain de peau, poudre d’or, éveille mon œil de te voir si près. Ces couleurs viennent raviver la joie de nos retrouvailles. Cette énergie nous ramène à l’état originel.

Je te sens là, à mes côtés. Ni trop près, ni trop loin. À cette distance qui te convient, de tant de puissance engrammée en chacun de nous. Nous y allons piano. Comme deux jeunes débutants intimés par leur cœur de se rapprocher, encore gouvernés par la peur d’être engloutis.

L’approche est délicate. L’air de rien, chacun regardant de l’autre côté. Mais les corps eux savent, qui parlent ce langage que la raison ne connaît point. Le langage du cœur est bien plus vaste. Universelle est la matière qui lui répond, harmonieusement calée sur son diapason.

L’attraction se fait de plus en plus grande telle une évidente conclusion. Nous laisse-t-on vraiment le choix ?

Je te touche du regard. La volonté est grande de ne pas envahir. Tu te rapproches un peu plus, comme appelé à ressentir plus intensément. Je sens ton parfum qui me propulse dans un tourbillon de saveurs. Je te goûte à nouveau. Mes yeux se ferment comme pour mieux te sentir en moi.

Ton rire me renvoie à cette délicieuse joie que j’aime tant. Cette gaité enfantine presque magique apaise tout mon corps. Le timbre de ta voix est le fil d’Ariane qui me guide sur le chemin les jours de grande tempête. Telle la caresse du soleil sur une peau fraîche, elle me redonne du baume au cœur.

Il vibre de t’entendre chanter la lumière de nos deux êtres.

Je te sens m’envelopper de cette magnifique lumière d’or qui me stimule et me pacifie. En cet instant, je touche du doigt l’amour que tu me portes. Celui-là même qui me fait inventer des poèmes dont tu es le magicien.

Je suis maintenant emplie de toi. Mon énergie toujours intacte accueille la tienne parfaitement intègre. Est-il possible que deux êtres aussi différents se complètent si naturellement ?

Cet amour est un instinct de vie. Même si je n’ose m’inviter à toi, mon être t’aime évidemment.

Merci d’être là !

Photo : Benoît Mortreux

Cet article est fortement inspiré par le monde de l’Amour…

 

Cet article intitulé : "Monde bleu" ( https://cecilericolleau.fr/2019/01/monde-bleu/) a été écrit par Queen Belili le 24 janvier 2019 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire