#4433
Nicolas BOHL
Participant

Bonjour Virginie,

L’astrologie chinoise et indienne est la même je pense. C’est l’astrologie dont les signes sont le rat, le boeuf, le tigre, … Les éléments en astrologie chinoise ne sont pas les mêmes non plus, il y a le bois, le métal, l’eau, le feu et la terre. Je ne m’y connais pas non plus pour savoir comment sont déterminés ces signes chez la personne, ni quelles sont les autres positions à prendre en compte. Au vu de Wikipédia je n’ai pas l’impression qu’elle prenne en compte les positions planétaires comme dans l’astrologie occidentale.

Citation : https://fr.wikipedia.org/wiki/Astronomie_chinoise
<< Contrairement à l’astronomie occidentale qui s’est à l’origine basée sur l’écliptique, région où se meuvent les planètes ainsi que la Lune et le Soleil, l’astronomie chinoise est basée sur un système de coordonnées équatoriales. L’équateur céleste a ainsi été divisé en plusieurs régions, au même titre que l’écliptique fut découpée en 12 signes du zodiaque. La subdivision de la bande équatoriale se fait par 28 régions appelées loges lunaires, qui présente la propriété d’être de taille extrêmement variée, allant de 33 degrés pour la plus large (Dongjing), à moins d’un degré pour la plus étroite. La raison d’une telle disparité dans les tailles des loges lunaires n’est pas connue à ce jour (2007). Chacune des frontières entre maisons lunaires est repérée par une étoile de référence, la frontière correspondant au méridien reliant cette étoiles aux pôles célestes. Ces étoiles référentes sont situées au voisinage de l’équateur céleste, mais à des déclinaisons variables. >>

De mon point de vue, l’astrologie chinoise doit apporter juste une autre manière de voir la vie, et de voir le comportement des personnes par rapport à l’occident, correspondant plus à leur culture. Je veux dire que le conditionnement social et culturel, plus les différences ethniques (génétiques), sont peut-être plus conformes ou adaptés à ce système. Mais que en regardant votre signe chinois, vous pouvez vous reconnaître sur un certains nombre d’éléments.

L’étude des tempéraments dont je parlais dans mon précédent message découle notamment de l’étude astrologique (du moins en occident), mais aussi de la physiologie de la personne, et de son comportement. Ils permettent de comprendre son fonctionnement interne avec plus de précision au niveau de ses organes. Il nous permettent ainsi de mieux comprendre les besoins de l’organisme et son rythme biologique qui est propre à chacun, car chacun a un tempérament différent. Il y a déjà 144 tempéraments de base différents (12 Signes x 12 Ascendants), qui sont compléter par les autres positions planétaires. Chaque être est ainsi composé des 4 éléments (FEU, TERRE, EAU, AIR) dans différentes proportions, ce qui détermine sont fonctionnement interne et ainsi ses forces et ses faiblesses.
Pour donné un exemple, la Lune est une planète d’eau, elle est Froide et Humide. Le lunaire a le visage rond et le ventre rond vers l’avant (vue de profil), le visage blanc (un peu pâle, mais pas forcément de manière pathologique si l’excès n’est pas important), les gros yeux comme un bébé. Le lunaire tend alors à donné le tempérament lymphatique, qui peut être dominé par l’oisiveté, la paresse, l’inaction. Il peut avoir tendance aussi à prendre du poids si le déséquilibre s’accentue.
Chaque personne a bien sûr différentes dominances planétaires et c’est en combinant chacune d’elles que l’on parvient à connaître leur fonctionnement global. Le Jeu de la santé se trouve alors dans l’équilibre des tempéraments, car tout excès peut entraîner des problèmes. Mais nous avons tous des excès, des déséquilibres, c’est le Jeu de la vie. Le tout est d’essayer de les amoindrir un peu, on parle de tempérance.