#4569
Virginie Lefevre
Participant

Coucou les filles 🙂

Merci pour vos témoignages, je vous lis avec grand plaisir. Je crois que tous les couples sont différents. Nos histoires se ressemblent au niveau des polarités de base, c’est vrai, mais nous vivons tous des expériences différentes.

Quand j’ai parlé du ressenti de peur en lisant l’expérience de Cathy, je pensais à ma propre peur de vivre une telle expérience. Je me suis dit, si c’est ça être dans un lien universel, je ne veux pas y aller. Trop peur de souffrir, physiquement j’entends. Et même si je sais que nous ne vivons pas la même histoire, que chaque couple est unique, ça me fait peur d’imaginer passer par là. En fait, j’ai peur de la 5D. De vivre des choses qui, à l’heure actuelle, me dépassent complètement.

Donc pour te répondre Julie, non je ne suis ni clairvoyante, ni médium. J’ai toujours « ressenti » les gens et les lieux, mais pour moi, ce n’était que de l’intuition, une sensation, comme un radar. Je pense en fait que je ne suis pas aussi avancée que vous deux. Et ces dons dont on parle partout, ça me fait peur. Je ne suis pas encore prête à découvrir tout ça, à le vivre réellement.

Cathy, en te lisant, je pense que tu sais parfaitement ce qu’il t’arrive et ce qu’il faut faire. Je suis admirative de ton évolution et te félicite. Tu as clairement conscience du travail qu’il te reste à faire. Bravo ! 🙂

Julie, concernant mon lien, je ne ressens plus le manque, je n’ai pas besoin de lui dans ma vie, j’ai juste envie qu’il y soit. Oui, la dépendance affective, bye bye 😉  Je le ressens comme ça depuis août, quand j’ai réalisé que je n’avais pas besoin qu’on se parle pour avoir des réponses. Je ne m’en suis pas voulu d’avoir écrit ce sms, j’attendais son appel, sans vraiment l’attendre, je profitais de mes congés, et un jour, j’ai senti mon âme me dire, tu n’as pas besoin de ses réponses, tu sais déjà où tu en es dans ce lien, j’ai ressenti un grand apaisement. Et j’ai continué à travailler sur moi, à m’aimer, à me choisir, à m’ancrer, à me responsabiliser, etc… je sais que j’ai encore le plus gros du travail à faire, celui des mémoires, mais je me sens guidée, sans chercher à savoir ni comment ni quand cela va se passer. Je sais que ça se passera.

Alors quand je me pose cette question, de savoir si je dois faire un pas vers lui, le recontacter ou pas, c’est surtout quand je m’emmêle les pinceaux avec les polarités. Car si je suis chaser, je dois le laisser tranquille. Et si je suis runner, c’est normalement à moi de le recontacter. Mais quand je me pose cette question, je sais que c’est le mental qui est présent. Alors quand ça s’embrouille, je fais comme tu as dit Julie, je me pose, je respire et j’écoute. Et là j’ai ma réponse, celle du coeur, de mon âme. Qui me dit de le laisser tranquille 🙂

En fait, je pense que j’ai dû faire peur à mon Autre avec ma déclaration d’amour. Depuis, il est silencieux. Et je peux dire que ce sont nos discussions qui me manquent le plus. On s’est rencontré au travail, on partageait le même bureau, juste tous les deux. On a appris à se connaître, on a échangé sur plein de sujets, on n’arrêtait pas de se parler, cela a duré 7 mois. C’est lui qui est plus jeune que moi, il a 37 ans, moi 49 😉 Et les fameuses foudres, je parlais de la Source qui cherchait à le « réveiller » en l’obligeant à régler ses problèmes les uns après les autres.

Voilà pour les dernières news, en direct du lac Léman 🙂

Bises à vous deux !

Virginie