#4521
Virginie Lefevre
Participant

Oui, Philippe, notre âme, criante de liberté, bien coincée à l’intérieur, use de ruses et s’épuise à nous alerter. Comme un enfant en colère qui, peinant à se faire entendre des grands, se fatigue et se renferme finalement.

Ta question me fait penser aux récits de James Redfield, pour qui la bête n’est pas à combattre mais à rallier. L’énergie qu’est l’Amour ne pourra que se répandre sur les êtres en colère ou apeurés, mais encore faut-il que nous soyons nombreux pour transformer la bête.

Alors oui, effectivement, tout commence en chacun de nous. Pour qu’alors ensuite, nous puissions polliniser le monde actuel et nous diriger vers plus d’humanité. Vers ce nouveau monde.

Au plaisir,

Virginie