#3474
Philippe Monnet
Participant

Bonjour Sylvie,

Merci pour ce témoignage qui apporte bien sûr de l’eau à mon moulin 😁👍.
11h11, je n’avais pas fait attention, mais il est vrai que de toutes façons je suis depuis longtemps accompagné par ces séries de chiffres, particulièrement depuis 2 mois où je suis « harcelé » par le 77 ou le 777. Image de la découverte de mon attachement à mon autre née en…77 😁.
Sortir de cet attachement est une vraie déchirure, violente, voire inhumaine.
Le processus est en cours, facilité malgré tout par l’Amour que je porte, non possessif que j’ai expérimenté et partagé avec mon autre en début d’année, avant de conscientiser ce lien particulier, et de sombrer dans cet attachement douloureux coupable, exclusif.
J’aime bien ton analogie des plans de conscience avec les chakras.
Je pense même que c’est ce qui crée un conflit intérieur puissant en moi. En effet, dans la continuité d’une première réelle Renaissance dans les années 90, j’ai beaucoup travaillé au développement de mes chakras supérieurs, et ma vie s’est ensuite développée dans de bonnes vibrations, jusqu’à un mariage qui m’a fait redescendre pour reprendre conscience de mes parts d’ombres.
L’harmonisation de tous ces plans de conscience est un véritable travail, laborieux, mais d’abord déstabilisant pour moi, le décalage entre la pseudo harmonie dans laquelle j’ai vécu pendant de nombreuses années, et la puissance de la disharmonie présente au fond… étant très grand.
En ce début d’année, je dirais que j’ai évolué dans de hautes sphères, de hautes vibrations qui m’ont mené là aujourd’hui, qui m’ont fait percevoir également, en s’imposant à moi, petit à petit des capacités à développer. Déjà présentes dans mon esprit, mais qui demandaient quelque part à être expérimentées. Ce sont des capacités de guérisseur qui se sont présentées, alors que parallèlement, depuis longtemps, dans ma vie de tous les jours, à travers différents métiers qui n’ont rien à voir, c’est l’accompagnement et la transmission que j’ai tout à fait naturellement expérimentés. Pour l’instant, tout ceci est en pause, tout comme l’écriture, le temps de guérir mes propres blessures profondes et handicapantes.
L’atmosphère se fait plus légère actuellement, même si le travail continue, j’avance pas à pas, et je verrai bien où tout cela me mène…

A bientôt
Philippe