#3353
Cécile Ricolleau
Maître des clés

Hello à tous 😘

Ja sais j’arrive un peu tard, mais je vous suis quand même de loin même si je n’ai pas tout le temps nécessaire pour intervenir. Pour répondre rapidement à la question de Cookie, et en même temps à Sébastien, effectivement la polarité importe aussi dans le comportement généré par les blessures encore encodées.

Il y a 4 profils dans ces les individus qui incarnent ce couple universel : la polarité consciente à la base, la polarité inconscient/subconsciente à la base. Puis au sein de chaque polarité, la femme et l’homme. Ces 2 genres incarnés amènent des nuances de comportements au sein même de chaque polarité. Ce qui fait qu’un homme de polarité subconsciente à la base, comme semble l’être le cher et tendre de Cookie, va avoir un comportement de fuite beaucoup plus prononcé et caractérisé.

Dans ce profil, il y a une caractéristique d’auto sabotage très prononcé qui se traduit par une faible estime de soi. Cette croyance de ne pas être à la hauteur du lien, pas à la hauteur en général. Et les actes d’auto sabotage vont apparaître inconsciemment à des moments clés d’avancement tant que les blessures sont encore actives. Ça peut se révéler être au-delà de leur volonté, même surprenant pour eux. Cette instabilité leur cause, à un moment, beaucoup de souffrance. Venant ainsi leur confirmer leur croyance qu’ils ne sont définitivement pas à la hauteur. Rien ne sert de vouloir les sauver, bien que naturel en tant que polarité consciente à la base qui reprend dès que possible son rôle de sauveur. Ils doivent en passer par l’expérimentation extrême de se trouver confronter aux conséquences de leurs choix ou non choix de vie pour conscientiser la nécessité de prendre le taureau par les cornes eux-mêmes et opérer aux changements de programmes négatifs qu’ils vibrent encore en eux.

Dans ces cas-là, il est important pour la polarité consciente du duo de se recentrer sur soi et de s’occuper de se libérer de ses mémoires négatives. Car enfin, l’effet miroir bien connu dans ce duo, nous amène bien souvent à observer que quand notre autre dysfonctionnement, c’est qu’il y a un truc à réajuster chez nous.

Pas droit à l’erreur ! Là est tout le charme de ce duo Sacré…