L’institut scientifique HeartMath a révélé un certain nombre d’études qui amènent à la preuve que le coeur est un cerveau indépendant de tous les autres. Et que sa stimulation  a un impact sur notre vie, à la fois dans la qualité de nos interactions sociales, amicales et affectives, mais aussi dans les événements que nous vivons. Une grande avancée consciente qui nous permet de comprendre que nous avons tous une puissance de création de notre vie. De là, certaines techniques d’entraînement positif de ce cerveau refont surface : méditation spécifique*, l’Imagerie du coeur*,  Résonance cardiaque…

Dans le cas de relation affective précise, cette sensation de faire partie par moments du même « esprit », du même « corps » peut être troublante, voire flippante tant qu’on n’a pas compris la nature de ce lien. Rien à voir avec la relation pervers narcissique  ou toxique. Le processus d’évolution de chacun se fait automatiquement, inconsciemment, en contact l’un de l’autre. Ce qui peut donner la sensation d’un « envoûtement » de l’un sur l’autre, d’une appartenance mutuelle. Mais il est facile de comprendre que cette idée provient de l’illusion d’un mental dont l’action est de démonter tout ce qui ne correspond pas à ce qu’il connaît déjà (égo, pensée analythique situés dans l’hémisphère gauche).

Cela nous amène à comprendre que ce lien n’est décryptable qu’avec une nouvelle grille de lecture indépendante du cerveau gauche. Dans toute situation nouvelle, il est fondamental de savoir s’adapter. Le vivant a toujours évolué de la sorte, sinon il meurt. Il nous faut donc faire appel aux « outils » d’intégration et d’évolution que nous possédons tous en nous, mais que nous n’utilisons pas la plupart du temps lorsque nous sommes en mode « croisière » de vie.

Ces outils sont situés dans différents espaces en nous : l’espace du cerveau cérébral droit (Inconscient) et l’espace du cœur (cerveau indépendant). Les dernières avancées concernant la physique quantique démontrent que l’infiniment petit (microcosme) a un impact sur l’infiniment grand (macrocosme). Jusqu’à présent, la science s’était focalisée sur l’étude du macrocosme. Or, cela s’avère aujourd’hui une vision limitée du fonctionnement de la vie. Elle apporte la preuve que, lorsque deux organismes vivants ont été en contact d’une certaine façon l’un de l’autre (connexion spéciale, événement intense…), même séparés physiquement, les informations (émotions, intuitions…) qui sont envoyées à l’un continuent d’être immédiatement transmises à l’autre. Ce qui est ressenti entre deux individus dans ce lien s’explique complètement via une nouvelle grille de lecture contemporaine aux avancées de notre époque.

Je vous transmets la vidéo de Gregg Braden concernant l’explication du « Champs » qui nous entoure (physique quantique) mais que l’on appelle aussi,
« Dieu », « Matrice divine », etc. Il aborde le pouvoir du coeur (émotions, pensées…) sur notre entourage, au-delà de ce que nous pensons.
Ne vous fiez donc pas au titre de la vidéo à connotation religieuse. Il aborde de façon cartésienne, ce que nous ressentions déjà depuis longtemps !

Peut-être que l’explication de la « séparation » des photons et le phénomène d' »intrication » qu’ils vivent vous rappellera quelque chose

J’espère que cela vous plaira !

  • vidéo Atelier relaxation 1 : l’espace du coeur

P.S : que la longueur de cette vidéo ne vous rebute pas, c’est passionnant à regarder en plusieurs fois !

https://youtu.be/PrmdDAw62CM

Cet article intitulé : "Le cerveau du coeur, un espace à cultiver !" ( https://cecilericolleau.fr/2018/03/le-cerveau-du-coeur-un-espace-a-cultiver/) a été écrit par Queen Belili le 30 mars 2018 et publié sur Cécile Ricolleau - Hypnologue - Thérapie Quantique.

Vous aimez cet article, partagez-le dans son intégralité en citant la source et l’auteur !!!


Laisser un commentaire